Vers une transition écologique bien assise en métropole orléanaise

Christophe Chaillou, président d’Orléans Métropole, et Serge Grouard, vice-président et maire d’Orléans, ont présenté les assises lors d’une conférence de presse le 12 janvier.

Orléans Métropole a ouvert quatre mois d’assises avec la volonté de devenir le siège d’engagements en faveur de la transition écologique. Neuf thèmes sont à l’étude d’un futur programme d’investissements.

« On ne pouvait plus attendre. Le lancement avait déjà été reporté une fois. Maintenant, il faut y aller et déboucher sur du concret ». Serge Grouard n’a pas caché son impatience en présentant les assises de la transition écologique d’Orléans métropole, le 12 janvier dernier. « Il y a beaucoup de discours au niveau national, mais peu d’actes. A Orléans, en ce début de mandat nous voulons manifester une ambition forte pour que la transition écologique devienne le pilier de nos futures actions », insiste le maire d’Orléans en tant que vice-président de la Métropole en charge de la transition écologique et de la biodiversité ayant eu l’idée de ces assises.

Le président d’Orléans Métropole, Christophe Chaillou, n’a pas manqué de le rappeler en préambule, faisant aussi remarquer que les enjeux écologiques faisaient partie des programmes de toutes les listes en présence lors des municipales. « Un comité de pilotage associant les élus des communes de la Métropole a été constitué, a-t-il précisé. Les conclusions des travaux des assises de la transition écologique vont acter le programme d’investissements de la mandature en prenant en compte cette dimension essentielle ».

Bertrand Piccard à la rescousse

En bord de Loire, les assises seront un long fleuve de quatre mois, peut-être agité mais en tout cas participatif puisque déjà 600 personnes s’étaient inscrites pour en suivre le lancement. Celui-ci avait lieu le soir même du 12 janvier sous la forme d’un plateau télévisé retransmis en direct sur les réseaux sociaux de la Métropole. Il réunissait élus et experts locaux avec les témoignages en vidéo de personnalités telles que Bertrand Piccard, président de la Fondation Solar Impulse, ou Claudia Chwalisz, porteuse du projet “Participation citoyenne innovante” à l’OCDE. Des animations théâtralisées de la compagnie Naje entrecoupaient le programme.

D’autres animations et ateliers vont ensuite rythmer ces rencontres participatives autour de neuf thèmes différents : la rénovation énergétique, les déchets et l’économie circulaire, la biodiversité, l’eau et les milieux aquatiques, les énergies renouvelables, le risque d’inondation, la ville durable, les mobilités, l’alimentation et l’agriculture durable.

Décarboner la consommation énergétique

« On est dans nos compétences, celles de la Métropole et des collectivités, a souligné Christophe Chaillou, et nous avons tous la volonté d’accélérer les choses ».

Serge Grouard, pour sa part, a cité à plusieurs reprises la volonté de « décarboner » la consommation énergétique de la collectivité. « Nous voulons conduire une politique déconcentrée qui vise à produire et consommer de l’énergie propre même si c’est seulement pour après-après demain ».

En attendant, d’ici la fin avril, c’est-à-dire demain, les conclusions des assises de la transition écologique à la mode orléanaise donneront lieu à un document « programmatique », intégrant le plan climat voté en 2019, et qui sera concrétisé dans le plan triennal d’investissements de la Métropole. Les budgets ayant une incidence sur la transition écologique, transports, gestion des déchets, assainissement, représentent au bas mot 50% de l’enveloppe métropolitaine. Les moyens et la volonté sont donc réunis, restera à passer à l’action.

Par Bruno Goupille.

 

Pendant les 4 mois des assises, 9 parcours thématiques seront proposés sous différentes formes. Au total, plus de 100 activités variées auront pour objectif de mieux faire comprendre les enjeux de la transition écologique. Les activités auront lieu jusqu’à fin février, en digital ou en présentiel. Le mois de mars sera dédié à des séances collaboratives permettant de coécrire le plan d’actions du territoire, qui couvrira l’ensemble des thématiques.

Toutes les informations sur le programme sont disponibles sur une plateforme numérique dédiée : https://transition.orleans-metropole.fr/

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn