Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Un nouveau BTS opticien-lunetier en région Centre-Val de Loire

En partenariat avec le Greta Val de Loire et l’Opcommerce, le lycée Camille-Claudel à Blois ouvrira un BTS opticien-lunetier à la rentrée de septembre. La seconde offre de formation régionale pour ce métier pourvoyeur d’emplois.

Aujourd’hui, en région Centre-Val de Loire, seul le BTS du lycée Camille-Claudel à Blois permet de se former en optique-lunetterie. Il reçoit chaque année plus de 700 candidatures pour 25 places ! C’est dire l’engouement pour ce métier ! « Certains jeunes partent se former dans d’autres régions (Île-de-France, Pays de la Loire) et ne reviennent pas une fois leur diplôme obtenu alors qu’il existe de nombreuses offres d’emploi disponibles dans le secteur en région Centre-Val de Loire », indique Patricia Percevault, conseillère en formation continue au Greta Val de Loire. Le Greta Val de Loire, l’Opcommerce et le lycée Camille-Claudel ont donc « travaillé au service d’un développement plus durable et plus local » de ce métier qui ne connaît pas la crise. Un BTS optique-lunetier en apprentissage de 15 places ouvrira donc à la rentrée de septembre au lycée Camille-Claudel à Blois.

« Le lycée Camille-Claudel a formé des générations d’opticiens, commente Patricia Percevault. Des élèves sont placés dans les magasins d’optique depuis des années et forment un excellent réseau. » Réseau qui sera activé pour faciliter le placement des futurs étudiants en apprentissage.

Un métier multicordes

« C’est un métier passionnant, expose Patricia Percevault. Un opticien est à la fois un professionnel de santé, de la vente et un technicien. Il vérifie une prescription médicale, confirme une pathologie. Son client est avant tout un patient. Il assure une mission de vente, d’animation de son magasin. Il découpe des verres, ajuste des montures. Un opticien-lunetier peut très rapidement devenir responsable d’un magasin ou ouvrir sa propre boutique. Nous recherchons donc des post-bacs plutôt scientifiques ou techniques. »

La formation permet d’être financièrement autonome. À l’issue de la formation, les diplômés ont de grandes chances de trouver un emploi (100 % d’employabilité au bout des deux ans). Les poursuites d’étude et les spécialisations sont également très intéressantes. C’est un métier qui ouvre de grandes perspectives d’évolution.

« Il s’agit là d’un beau projet, conclut Patricia Percevault. C’est un secteur professionnel chaleureux et bien-traitant. Et il y a tellement d’offres d’emploi que le mot chômage n’entrera pas dans le vocabulaire des futurs professionnels de l’optique-lunetterie ! »

Plus d’informations sur www.lyc-camille-claudel-blois.ac-orleans-tours.fr/candidater-bts-opticien-lunetier-apprentissage/

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn