Un Maestro au service de ses pairs

Pascal Blaszczyk, propriétaire du restaurant le Léonard de Vinci à Tours

Institution du Vieux-Tours, le restaurant Léonard de Vinci, installé dans une maison historique du XVIe siècle et donnant sur la plus célèbre place tourangelle, a été repris en juillet 2018 par Pascal Blaszczyk, Maître Restaurateur. Portrait d’un passionné, engagé aux côtés des restaurateurs et de tous les artisans.

On raconte que c’est la façade la plus photographiée de la place Plumereau. Riche d’une histoire de plusieurs siècles, l’établissement fut tour à tour tannerie, boucherie, puis transformé dans les années 80 en restaurant, à la gloire du plus célèbre italien de la région. Avec son décor mythique où se côtoient colombages et œuvres d’art, dont une reproduction de la Joconde et un automate grandeur nature du génie italien et sa cuisine savoureuse mêlant classiques de la cuisine italienne et produits régionaux, le Léonard de Vinci est une adresse incontournable de la gastronomie tourangelle. Tenu pendant 15 ans par Jean-François et Véronique Bidault, l’établissement a été repris en 2018 par Pascal Blaszczyk. Natif d’Azay, le restaurateur a été formé chez les Meilleurs Ouvriers de France (MOF), dont un passage au Grand Monarque, célèbre établissement ridellois, aux côtés de M. Jacquet. Après une dizaine d’années à Londres, Pascal Blaszczyk, revient en France et tient pendant 15 ans un hôtel-restaurant dans la Sarthe, avant de revenir dans ses terres natales.

Passionné par son métier et voulant le défendre, le restaurateur adhère tout naturellement à l’UMIH, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie. Puis vient le Covid. Le restaurateur, comme tous ses collègues, subit de plein fouet les mesures gouvernementales et les fermetures administratives. « On a été fermés 11 mois en deux ans, sans parler des restrictions après, port du masque et pass sanitaire. Il ne faut pas se leurrer, une perte ça ne se récupère jamais. » Mais il veut rester positif et surtout constructif. Alors, il répond à l’appel de la CPME pour porter la voix des restaurateurs, et plus largement des artisans, aux élections de la Chambre de Métiers et d’Artisanat.  Il prend la tête de la liste « Fiers d’être artisans » dans le département de l’Indre-et-Loire et devient donc Vice-Président régional en charge notamment du Tourisme.  Selon lui « la crise du Covid a au moins un point positif, c’est qu’elle a mis en lumière ce que les professionnels de la restauration, mais aussi de tous les métiers de production, disaient depuis 15 ans : manque de personnel, défaut de formation. Si l’activité repart, il nous faut de la main-d’œuvre qualifiée. Or, on ne s’improvise pas cuisinier du jour au lendemain. »

Pour Pascal Blaszczyk, pas de fatalisme pour autant. « Maintenant le but du jeu c’est d’avancer et d’augmenter la reconnaissance des entrepreneurs. » Et cela « sans partis-pris. Sans partis tout court d’ailleurs. » Des solutions, il en est sûr, il y en a et il compte bien profiter de ce nouveau mandat pour défendre son métier et les artisans dans leur globalité. Sur l’attractivité des métiers de production «il faut aller à la rencontre des jeunes dans les écoles, expliquer nos métiers et ses atouts. Il y a une méconnaissance de nos métiers artisanaux et souvent des a priori négatifs, mais je veux dire aux jeunes que ce sont des métiers passion formidables et porteurs de sens. » Grâce à deux rapporteurs, l’un au Sénat, l’autre à l’Assemblée nationale, la CMA régionale compte bien porter à l’échelon national ses revendications pour la protection et l’évolution du statut d’entrepreneur. Et Pascal Blaszczyk de conclure « Maintenant, on a hâte de venir à bout de cette pandémie pour retrouver une vie économique apaisée. Beaucoup de chefs d’entreprises sont dans la panade, et c’est ceux que je veux soutenir à travers mon mandat. C’est aussi ça le rôle de la CMA et des consulaires. »

Léonard de Vinci – 19 rue de la Monnaie à TOURS  – leonard-de-vinci.info

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn