Tours rend hommage à la culture pop et traditionnelle Nippone

Cérémonie-du-thé-©Japan-Tours-Festival-

Photo ©Japan Tours Festival

 

Pour sa sixième édition, le Japan Tours Festival revient au Parc des Expositions de Tours les 28,29 février et 1er mars 2020.

En 2019, le Japan Tours Festival avait rassemblé un nombre record de 19 135 visiteurs. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs proposent à nouveau une vaste programmation, mettant en avant la culture geek mais aussi l’art japonais au sens large, à travers des invités spéciaux et nombreuses animations.

« Ce festival est né de la volonté de parler du Japon et de sa culture. C’est une vraie composante de la tradition artistique nippone, pas seulement des mangas » explique Alexandre Sztargott, coordinateur du projet en association avec Tours Évènement. « L’idée est d’en faire une expérience familiale multigénérationnelle, pour le grand public et pas seulement les initiés, de découvrir la cérémonie du thé ou la calligraphie japonaise par exemple. »

Ainsi, les joueurs de cosplay (Costume Playing) qui donnent vie à leurs personnages favoris de mangas, ou encore les Youtubeurs et fans de jeux vidéos côtoieront des artistes japonais aux multiples facettes : récits musicaux traditionnels (tokiwazu), création artisanale de masques de théâtre Noh, art floral et culinaire, spectacle littéraire humoristique (rakugo), danse traditionnelle…

 Le Japon en région Centre-Val de Loire

Si de nombreux festivals autour du Japon existent en France, la Touraine est riche de liens avec le pays du Soleil Levant. Plusieurs associations franco-japonaises existent en effet dans l’agglomération tourangelle, dans le but de créer des échanges éducatifs, culturels et artistiques entre ses adhérents.

« C’est grâce à cette forte présence associative que l’idée d’un festival a émergé à Tours » confie Alexandre Sztargott « Il fallait donc créer un lien entre ces communautés et l’organisateur Tours Évènement » D’autres acteurs franco-japonais de Touraine ont également participé au projet, comme le producteur de miso Senga ou La Maison du Mochi.

Par ailleurs, c’est un tourangeau, Bernard Deyriès, qui est à l’origine des premières co-productions franco-japonaises d’animation. Ancien élève puis professeur et directeur de l’école Brassart de Tours, il rejoint en 1973 le studio DIC de Jean Chalopin, et co-réalise les dessins animés Ulysse 31, les Mystérieuses Cités d’Or, Inspecteur Gadget ou encore les Minipouss. À la retraite depuis 2009, il supervise néanmoins l’adaptation manga des Mystérieuses Cités d’Or.

Dans le cadre du Japan Festival Tours, une exposition hors les murs sera consacrée à cette série mythique du 14 février au 14 mars 2020 à la médiathèque François Mitterand de Tours.

Plus d’informations sur la programmation sur www.japantoursfestival.com

Par Clémentine Chauveau

Atelier origami ©Japan Tours Festival

© Japan Tours Festival

Japan Tours Festival en quelques chiffres : 

  • 20 000 visiteurs attendus

  • 22 764 m2 de surface

  • Plus de 150 invités

  • 230 exposants

Affiche Japan Tours Festival 2020
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn