Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Talent Up : rencontre avec les premiers incubés

Talent Up_première promo

Les premiers incubés de Talent Up. ©CMA 37

Depuis quelques semaines, 7 porteurs de projet se réunissent chaque semaine pour bénéficier de l’accompagnement proposé par la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) d’Indre-et-Loire à travers le programme Talent Up, un incubateur d’entreprises éco-responsables. Rencontre avec cette première promo d’incubés.

 

Pourquoi ces éco-talents ?

Pour les choisir, un comité de sélection composé de professionnels, dont certains issus de l’agence de développement de la région Centre-Val de Loire Dev’Up, de Tours Métropole, de l’institut national de la propriété intellectuelle (INPI) ou encore du fonds d’investissement Loire Valley Invest, a examiné la solidité et l’avancement des projets, leur valeur ajoutée en matière d’écologie, mais aussi l’adéquation avec le marché. Au total, une vingtaine de candidatures ont été passées au crible, et 7 porteurs de projet ont finalement été sélectionnés.

Qui sont les incubés ?

  • Thierry Defins et Valérie Huyghe. Installés à Nouans-les-Fontaines, Thierry et Valérie souhaitent proposer à leurs clients une expérience hôtelière entièrement éco-responsable. Au programme chez DorDinAire, une nuit de sommeil dans une des chambres d’hôte éco-rénovées, des repas préparés sur place à partir de produits locaux et bio, et des animations autour de la résilience alimentaire. Faire son pain, presser son jus de pomme, jardiner au naturel… Doté d’un potager, d’un verger et d’un laboratoire de fabrication, le site permet une multitude d’activités, et Thierry compte sur l’accompagnement fourni par la CMA pour en exploiter toutes les possibilités.

 

  • Camille Contreras. Lorsqu’elle s’est tournée vers le régime végétalien, Camille s’est heurté à une frustration : l’alimentation vegan proscrivant le lait, les œufs et la crème, elle se retrouvait systématiquement privée de dessert. De l’envie de pouvoir se régaler à nouveau est né Graine de gâteau, un projet d’école de pâtisserie végétale destiné à accompagner les particuliers comme les restaurateurs vers une pâtisserie plus engagée. Mook, vidéos, quiz… La jeune femme souhaiterait proposer des contenus variés sur son site internet grainedegateau.com.

 

  • Simon Ladouce. Convaincu par la nécessité d’appliquer le modèle de la permaculture à toutes les activités humaines et pas seulement au jardinage, Simon propose d’accompagner les entreprises dans leur transition écologique. Formateur dans le domaine du bâtiment, il est déjà doté d’une solide expérience et espère étoffer son offre de formation au cours du programme qu’il a découvert par hasard, au cours du salon Objectif Entreprendre organisé en novembre dernier par la CCI Touraine.

 

  • Jean-Luc Suné. Ouvrir une poissonnerie-restaurant éco-responsable, tel est le rêve de Jean-Luc depuis déjà plusieurs années. Pour le réaliser, il a quitté l’industrie internationale pour passer un CAP poissonnerie et se former auprès du meilleur ouvrier de France Arnaud Vanhamme. L’occasion de mieux comprendre les attentes des consommateurs, qu’il souhaite aujourd’hui satisfaire en proposant des produits issus de la pêche durable et de filières responsables. Le petit plus ? Une démarche zéro déchet, sur laquelle il est aidé par Talent Up pour que « Maison Suné » soit un projet éco-entrepreneurial complet.

 

  • Christophe Lejarre. Si en tant que designer urbain, Christophe a dessiné toutes sortes d’objets du quotidien, il souhaite désormais se consacrer à la conception de mobilier en plastique recyclé. Pour cela, il a rejoint Precious Plastic Touraine Val de Loire, une association qui s’inscrit dans le projet mondial du même nom dont le cœur est  la philosophie opensource – qui implique que la connaissance et les différents outils utilisés soient disponibles en ligne et gratuitement à tout moment. Pour l’instant, le collectif tente de gagner des adhérents et lève des fonds afin de créer un atelier de recyclage partagé.

 

  • Maroian El Halouch. Il existe peu de solutions pour recycler les déchets ménagers. C’est en partant de ce constat que Maroian s’est intéressé au marc de café, jeté en grande quantité dans les milieux de l’évènementiel et de la restauration. En faisant des recherches sur le sujet, il a découvert la possibilité de s’en servir comme substrat pour la culture de champignons, et l’idée a séduit le comité de sélection de Talent Up. Si le concept n’est pas nouveau – plusieurs entrepreneurs français s’en sont déjà emparés –, Maroian compte sur l’expertise de la CMA pour être accompagné dans sa propre création d’entreprise.

 

  • Antoine Nietge. Avec son concept de restaurant connecté Sin Carne, Antoine veut donner à la restauration végétalienne un nouveau souffle. Il mise pour cela sur une cuisine inventive et colorée, exécutée à partir de produits frais, végétaux et surprenants comme les imitations de viande. En rejoignant la première promo de Talent Up, il espère développer suffisamment son activité pour pouvoir installer un laboratoire de production et un corner en « take and go ».

Juliette Lécureuil

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn