Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Startup des cosmétiques bio, Nuoo entre dans la cour des grands

Nuoo_ChloeLDN_25-opt

Les trois fondateurs de Nuoo : Maxime Richard, sa sœur Julie, et Gwenaëlle Gonzalez.

Spécialisée dans la vente en ligne de cosmétiques bio, Nuoo s’installe dans des locaux plus vastes à Saint-Cyr-en-Val et ouvre de nouvelles boutiques en France.

Les oisillons ont quitté le nid et grandissent à vue d’œil. Première startup à quitter l’incubateur numérique du Lab’O à Orléans en 2019 pour Olivet, Nuoo franchit une nouvelle étape en s’installant sur 450 m2 à Saint-Cyr-en-Val et en ouvrant des boutiques. Les fondateurs de la startup Nuoo, spécialisée dans la vente en coffrets et en ligne de cosmétiques bio, franchissent une nouvelle étape dans leur développement spectaculaire.

Il est pourtant très proche, le temps où les trois étudiants en colocation à Orléans eurent l’idée de proposer sur Internet des coffrets (box) par abonnement contenant une sélection de produits cosmétiques bio et naturels. On était fin 2014. Julie Richard, élève ingénieur en agroalimentaire, son frère Maxime, en formation de contrôleur de gestion après une école de commerce, et Gwenaëlle Gonzalez, étudiante en sciences politiques, décident de se lancer. « Il existait déjà des offres de coffrets de produits de beauté par abonnement mais aucune avec des cosmétiques bio, rappelle Gwenaëlle Gonzalez. Au début, cela n’a pas été facile de nous approvisionner mais nous tenions à cette démarche responsable. Cela correspond à nos valeurs éthiques vis-à-vis de l’environnement et du respect des êtres vivants. »

Un algorithme sophistiqué

Le trio lance Nuoo en novembre 2015 et s’installe…dans leur appartement. « Cela a été un succès quasi immédiat car nous avons eu plusieurs centaines de commandes de box, se souvient Gwenaëlle. Comme cela était trop lourd à gérer pour nous trois, nous avons sous-traité le conditionnement et l’expédition à un logisticien d’Eure-et-Loir. » Les trois fondateurs s’installent ensuite au Lab’O, l’incubateur numérique d’Orléans, pour perfectionner leur site Internet tout en traitant directement la vente en ligne qui exige plus de réactivité. Un développeur vient les rejoindre ainsi qu’une personne en charge du service client et de la logistique. Les ventes continuent de progresser à mesure que l’algorithme de gestion des profils de clientes devient plus sophistiqué.

Nuoo a, en effet, su développer un outil informatique qui adapte les produits proposés dans la box ou sur le site en fonction du profil renseigné par l’utilisatrice sur son type de peau, sa couleur de cheveux, son âge et ses préférences. Un gros travail de recherche de produits naturels et bio a été réalisé, et est toujours en renouvellement, pour constituer un catalogue de plus de 150 marques et 2 000 références différentes.

Effets bénéfiques de la crise sanitaire

L’espace loué au Lab’O est vite devenu trop restreint pour la startup qui poussait comme un champignon. A l’été 2019, la jeune pousse quitte la pépinière du Lab’O et s’installe, non loin de là, dans des locaux de 200 m2 sur la zone d’activité d’Olivet.

Le succès ne s’est pas démenti et les ventes ont continué de progresser jusqu’à connaître un pic pendant …le confinement du printemps 2020. « La crise sanitaire a renforcé la prise de conscience écologique du public, explique Gwenaëlle. La recherche de produits naturels et sains nous a très largement profité. »

A tel point que le local d’Olivet est devenu, lui aussi, trop petit. C’est la raison pour laquelle Nuoo déménage pour la deuxième fois en un an et s’installe début octobre à Saint-Cyr-en-Val dans une partie des locaux d’Altyor, le concepteur et fabricant d’objets connectés également présent au Lab’O. Pour préparer et expédier les commandes en ligne, Nuoo disposera d’un entrepôt de 450 m2 et de bureaux pour son équipe forte désormais d’une vingtaine de personnes. La préparation et l’expédition des commandes de box restent, en revanche, toujours confiées au même logisticien. Plus de 6 000 clientes sont abonnées à la box Nuoo qui représente 40% du chiffre d’affaires. Celui-ci devrait faire un nouveau bond en passant de 1,930 M€ l’an dernier, à plus de 3 M€ cette année.

Pour se donner plus de visibilité, Nuoo a ouvert une boutique à Orléans, rue de la Cerche, en 2017. Une deuxième a ouvert fin septembre à Clermont-Ferrand et une troisième est en perspective à Nantes. « Nous allons ouvrir une douzaine de boutiques d’ici 3 ans, annonce Gwenaëlle. A plus court terme, les trois entrepreneurs prévoient de commercialiser leur propre gamme de produits cosmétiques certifiés bio. L’aventure Nuoo se poursuit désormais dans la cour des grands.

Par Bruno Goupille

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn