Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Job41 ouvert à tous les Loir-et-Chériens

AdobeStock_268775073

©Photo AdobeStock-CD41

[Publi-Information]

Le Conseil départemental a décidé d’ouvrir à tous les Loir-et-Chériens son dispositif Job 41 pour favoriser et développer l’emploi local.

En tant que chef de file des Solidarités, le Conseil départemental de Loir-et-Cher favorise le retour à l’emploi des bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA). Le dispositif Job 41 a été co-construit dans ce sens avec la start-up blésoise Néolink. Cette plateforme web lancée en 2017 permet, via un système de géolocalisation, de croiser les offres d’emploi publiées localement et les profils des allocataires du Revenu de solidarité active (RSA). Le Loir-et-Cher a été le premier département à la déployer sur son territoire. Puis, elle a été étoffée avec une application sur smartphone en 2018 et complétée en 2019 par une partie dédiée à la formation pour répondre au mieux aux attentes des employeurs. Aujourd’hui, elle se développe partout en France et a déjà été reprise dans une trentaine de département. Forte de son succès, Job 41 a d’ailleurs reçu trois prix en 2019 : le grand prix des lecteurs d’Acteurs Publics, le prix Léonard d’or des territoires et le prix France Attractive Impact local. Depuis septembre 2020, le Conseil départemental a décidé d’ouvrir Job 41 à tous les demandeurs d’emploi du département, quelle que soit leur situation, en recherche d’emploi ou en quête de mobilité. L’objectif étant, dans un contexte de crise sanitaire et économique, de permettre aux loir-et-chériens de trouver plus facilement un emploi au niveau local.
Un emploi près de chez soi
Les candidats complètent leur CV en ligne et la plateforme propose automatiquement des offres d’emploi qui correspondent à leur profil au plus près de chez eux. Ils peuvent ensuite candidater ou être contacté directement par un recruteur intéressé. « Ce n’est pas ouvert qu’aux chômeurs, même quelqu’un en poste peut déposer son CV. Nous avons beaucoup d’offres en ligne et même si déjà 2 600 allocataires sont inscrits, nous manquons de profils », précise Charlotte Couffrant, directrice de projet Job41 au Conseil départemental de Loir-et-Cher. Et d’ajouter : « Cependant, le Département est compétent en action sociale et accompagne seulement les allocataires du RSA vers  et dans l’emploi ».
Trouver des profils pertinents
Côté recruteurs, cela permet de trouver des profils qui répondent à leurs exigences (sans savoir si le candidat est allocataire du RSA). Ils peuvent publier leurs offres d’emploi sur Job 41 et les profils des candidats les plus pertinents et les plus proches de leur entreprise leur sont proposés automatiquement. Ils peuvent également consulter les CV et contacter directement les candidats sans intermédiaire (par mail ou sms). « Nous souhaitons avoir de plus en plus d’offres et à terme, l’objectif est de proposer un outil pour valoriser toutes les opportunités de carrière dans le département, en lien aussi avec l’Agence d’attractivité créée récemment qui met en avant la diversité des entreprises en Loir-et-Cher », ajoute Charlotte Couffrant. Actuellement, les secteurs des services à la personne, de la logistique et du bâtiment peinent à recruter dans le département. Au mois de juin 2020, le département a travaillé avec les services de Pôle Emploi en organisant une semaine dédiée aux entreprises du secteur des services à la personne qui recrutent demandeurs d’emploi et étudiants. Un salon virtuel a notamment eu lieu afin de permettre aux demandeurs d’emploi ou bénéficiaires du RSA de présenter leurs compétences. 

Plus d’infos : www.job41.fr ou job41@departement41.fr
Tél. : 02.54.58.43.44 (du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h).

Pour les entreprises qui souhaitent un accompagnement dans leur recrutement : contactez Entreprise & Formation 41 (contact@ef41.fr ou tél. : 02.54.78.46.88).

Job 41 en chiffres

  • 2 500 allocataires ont retrouvé un emploi depuis l’ouverture de Job 41 en 2017
  • 3784 personnes inscrites
  • 818 recruteurs
  • 301 allocataires ont retrouvé un emploi entre janvier et juillet 2020
  • 341 contrats ont été signés dont :
    • 84 CDI
    • 87 CDD de 6 mois et plus
    • 33 contrats de formation

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn