Parc solaire de Mézières-lez-Cléry : un exemple réussi de transition énergétique, au service des habitants

default

Vue d’ensemble du parc ©Extreme Drone

Après six mois de chantier et une mise en service en mars 2020, Valorem, les élus locaux et quelques partenaires ont coupé, fin septembre, le ruban du nouveau parc photovoltaïque de la commune. Avec ce projet, Valorem confirme son ambition de développer des projets de territoire aux bienfaits environnementaux, économiques et sociaux.

 L’ancienne carrière de Mézières-lez-Cléry exploitée jusqu’en 2010 reprend vie et accueille désormais une installation décentralisée de production d’énergie verte. Le parc solaire produira environ 6 400 MWh d’électricité chaque année, soit la consommation annuelle de 850 foyers. Si cette quantité d’électricité était produite par des combustibles fossiles comme le gaz, cela équivaudrait à émettre directement dans l’atmosphère 2 400 tonnes de CO2. Le site bénéficie d’un ensoleillement favorable : le potentiel solaire est estimé à 1 300 kWh/m² sur le plan horizontal. Le parc est équipé de suiveurs solaires, ou trackers, permettant aux panneaux photovoltaïques de suivre la course du soleil tout au long de la journée. Le parc solaire produira de l’électricité pendant 30 ans. Arrivés en fin de vie, les panneaux pourront être remplacés par des modules plus performants ou être démontés puis recyclés. Le site sera alors remis en état.

Un financement participatif local

Pour Valorem, développer un projet de territoire induit l’implication des citoyens, qui s’approprient ainsi cette énergie verte produite localement. C’est pourquoi l’entreprise a proposé aux habitants d’investir dans le chantier : 226 investisseurs du Loiret et des départements limitrophes ont prêté entre 50 et 20 000 euros pour la construction de la centrale solaire. Ce sont ainsi 416 000 euros qui ont été réunis. Cette collecte a été marquée par une belle participation locale : 45 % des fonds ont été recueillis dans un rayon de 15 à 20 kilomètres autour de Mézières-lez-Cléry !

Frédéric Lanoë, directeur général de Valorem, témoigne : « Valorem est fière de la réalisation de ce parc de Mézières-lez-Cléry, représentatif de nos engagements auprès des territoires et de leurs habitants. Ceux-ci sont au cœur de l’ADN de Valorem : valorisation de sites délaissés ; financement citoyen ; clauses d’insertion… » En effet, comme pour tous ses chantiers photovoltaïques depuis 2017, Valorem a mis en place une clause d’insertion, au travers d’une convention signée avec la Maison de l’Emploi du bassin d’Orléans. Celle-ci impose aux entreprises intervenant sur le chantier de réserver des heures de travail à des personnes éloignées de l’emploi. Recrutées localement, huit personnes ont ainsi pris en charge l’assemblage des panneaux photovoltaïques, l’entretien de la base vie, l’installation de la clôture autour du site ou encore son gardiennage.

* Ardon, Cléry-Saint-André, Jouy-Le-Potier, Mareau-aux-Prés, Olivet, Saint-Hilaire-Saint-Mesmin

Par Estelle Cuiry

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn