Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Opération de solidarité : « Une visière pour une vie »

visieres-CCS (1)

L’opération « Une visière pour une vie » est en cours dans le Loir-et-Cher. Une entrepreneure a conçu une visière pare-postillons et l’armée a mis à disposition des locaux et des bénévoles pour en produire un maximum.

A la Délégation militaire départementale de Loir-et-Cher, à Blois, c’est une véritable petite entreprise qui s’est installée. Entreprise composée uniquement de bénévoles pour fabriquer des visières pare-postillons et les distribuer gratuitement aux personnes qui ont besoin de se protéger du Covid-19 comme les personnels soignants des hôpitaux, les gendarmes, les personnels des Ehpad… Une action armée-nation appelée « Une visière pour une vie ».

C’est Aurore Stefaniak, gérante de l’entreprise artisanale Services-360, qui en est à l’origine. « Je fais de la gravure, du marquage et de la découpe au laser de divers objets comme des porte-clés personnalisés, des trophées… Mais mon activité est à l’arrêt donc j’ai eu cette idée et j’ai dessiné la visière en une journée », raconte-t-elle avant de poursuivre : « Nous les donnons gratuitement et je souhaite que ça ne soit pas industrialisé, que cela reste totalement bénévole, je le fais dans un but humanitaire ». Cette visière qui pèse à peine 100 grammes est confortable et s’oublie rapidement mais protège parfaitement les yeux, le nez et la bouche. Elle est facilement nettoyable, la feuille écran peut être changée et une cordelette permet de l’adapter à toutes les têtes. Aurore Stefaniak a reçu les soutiens financiers du Conseil départemental de Loir-et-Cher, du Lions Club Blois Doyen et de généreux donateurs via la cagnotte « Une visière pour une vie », en ligne sur Leetchi (https://www.leetchi.com/en/c/wa3Qmx4r). L’entrepreneuse a rapporté du matériel sur place et le découpage et l’impression des pièces en 3D sont réalisés par les Fab Lab de Blois, Vendôme et Romorantin, Services-360 et la société Tobeca. L’assemblage est réalisé par des réservistes citoyens, réservistes opérationnels, réservistes solidarités et des volontaires, ainsi que par l’association Les Capotes méroises. Ils peuvent en réaliser 350 par jour. L’organisation est menée par la délégation militaire départementale du Loir-et-Cher. « Il y a différentes initiatives dans le département mais le but est de concentrer les efforts et de s’unir autour d’un même projet. J’en ai parlé à la préfecture et l’idée a été passée aux autres départements », souligne le lieutenant-colonel Gabriel Bouchacourt, délégué militaire départemental adjoint de Loir-et-Cher. Et d’ajouter : « C’est une belle chaîne humaine avec des personnes de tous les âges et de tous les milieux ». Des visières ont déjà été distribuées à l’ADMR Beauce, à des infirmières de la Chapelle-Saint-Martin, à l’hôpital de Blois, à la maison médicale de Mer, à la maison de retraite Pimpeneau à Vineuil, ainsi que dans les Ehpad d’Herbault et d’Onzain.
Les bricoleurs bénévoles sont les bienvenus pour apporter leur aide. Des kits prêts à monter peuvent être récupérés. L’équipe manque aussi de cartons pour transporter les visières. Par ailleurs, l’appel est lancé aux entreprises qui pourraient apporter leur soutien afin de pouvoir poursuivre cette chaîne de solidarité. 

Contact : lieutenant-colonel Gabriel Bouchacourt – E-mail : gabriel1.bouchacourt@intradef.gouv.fr Tél. : 06.77.51.07.31.

Par Chloé Cartier-Santino

© Photos : Chloé Cartier-Santino

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn