Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Mois d’août record au ZooParc de Beauval

Pendant le mois d’août, le ZooParc de Beauval a accueilli près de 15 000 visiteurs en moyenne chaque jour.

Avec 440 000 entrées, le mois d’août a battu tous les records de fréquentation au ZooParc de Beauval. L’association Beauval Nature renforce son aide aux programmes internationaux de préservation des espèces menacées.

« Il y a eu cet été une très forte appétence du public pour les sorties en plein air après les privations des confinements successifs » constate Delphine Delord, directrice générale associée du ZooParc de Beauval. L’effet s’en est fait ressentir de façon spectaculaire sur la fréquentation du mois d’août qui a battu un record absolu avec 440 000 entrées. Cela représente près de 15 000 visiteurs par jour et correspond au tiers de la fréquentation totale de l’année 2020, marquée, elle aussi par le premier confinement. « Nous avons bon espoir d’atteindre 1,2 millions d’entrées cette année aussi » annonce Delphine Delord.

Les visiteurs du mois d’août ont été beaucoup plus nombreux, de l’ordre de 30% d’augmentation, et aussi très avides de profiter des restaurants qui ont fait le plein tout comme les 363 chambres des trois hôtels et de la résidence hôtelière.

98% de visiteurs nationaux

Contrairement aux châteaux du Val de Loire qui ont souffert de l’absence de clientèle étrangère, le ZooParc de Beauval n’en a pas subi les conséquences. « Nos visiteurs sont à 98% nationaux, explique Delphine Delord. 25% d’entre eux viennent de la région parisienne et 16% du Centre-Val de Loire. »

La naissance des deux bébés pandas le 2 août n’explique pas, à elle seule, le regain de visiteurs estivaux. « Les visiteurs ne viennent pas uniquement pour les pandas dont les bébés n’étaient d’ailleurs pas visibles. Il y a 800 espèces d’animaux présentes à Beauval. Nous sommes devenus une destination à part entière pour un public très attaché à notre engagement pour la préservation de la faune sauvage » estime Delphine Delord.

1,8 M€ pour l’association Beauval Nature

Les formules de parrainage d’animaux, au travers de l’association Beauval Nature, connaissent un succès certain. En contrepartie d’un don, déductible fiscalement, chacun peut devenir le parrain d’un animal et être régulièrement informé des actions conduites par l’association. 260 000 € ont ainsi été collectés et viennent alimenter le budget de Beauval Nature auquel le ZooParc verse 1% de ses recettes. « Ce budget va atteindre 1,8 M€ cette année, précise Delphine Delord. Il est investi dans les 50 programmes de conservation et les 15 programmes de recherche soutenus par l’association. » Beauval Nature intervient par exemple pour la préservation des orangs-outans de Bornéo, ou des chimpanzés du parc national de Conkouati-Douli, au Congo, où Rodolphe Delord, directeur général du ZooParc était en mission en septembre.

L’association soutient également le programme de recherche du laboratoire Spygen spécialisé dans l’inventaire de la biodiversité aquatique et terrestre à partir de prélèvements effectués sur des points d’eau fréquentés par les animaux.

Bruno Goupille

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn