Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Les travaux de l’ESTP ont débuté sur le campus Madeleine à Orléans

©Orléans Métropole

 

L’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, l’ESTP, arrive sur Orléans ! D’ici l’automne 2023, ce sont plusieurs centaines d’étudiants dans les domaines de la construction au sens large et de l’aménagement du cadre de vie qui seront formées sur le futur campus Orléans Madeleine.

L’ESTP, est l’établissement de référence qui forme en France le plus grand nombre de cadres dans le domaine de la construction au sens large (conception, construction, exploitation de bâtiments et d’infrastructures) et de l’aménagement du cadre de vie. Environ 3000 élèves sont formés chaque année, du bac + 2 au bac + 8, sur les trois campus de l’école : Cachan, le site historique ; Dijon et Troyes. Un quatrième site est sur le point de voir le jour : Orléans Madeleine. Dans le cadre de son plan d’orientation stratégique, ESTP 2030, l’établissement souhaitait en effet ouvrir un nouveau site en région. « L’ESTP souhaitait proposer une nouvelle offre de formation sur les territoires, explique Antoine Bonte, adjoint au directeur des études. Cette orientation stratégique est venue faire écho à l’appel à projet lancé par Orléans Métropole pour la création d’un pôle d’enseignement supérieur dans le secteur Carmes-Madeleine, à l’ouest du cœur de ville. »

Créer des ponts entre les différentes composantes du pôle d’enseignement supérieur Orléans Madeleine

Les locaux historiques de l’hôpital Madeleine sont en train d’être réhabilités pour accueillir l’ESTP ainsi que la faculté Droit, Économie et Gestion de l’Université d’Orléans. « Nous sommes fiers de participer au projet de campus Madeleine, une opération de développement urbain qui va redynamiser le quartier. Nous allons nous intégrer à un écosystème d’enseignement existant : nous serons en effet voisins de la faculté Droit, Économie et Gestion de l’Université d’Orléans et, nos élèves étant également de futurs gestionnaires, s’appuyant sur des notions économiques et juridiques, nous entendons bien créer des passerelles entre les étudiants et les professeurs, développer des projets communs…»

L’ESTP devrait arriver dans la cité johannique en septembre 2023 et former, à terme, près de 400 étudiants : 75 % d’élèves ingénieurs et 25 % d’étudiants qui suivront un cursus bac + 3 (bachelor). Une spécificité viendra enrichir l’apprentissage orléanais : l’intelligence artificiel et les jumeaux numériques. « Depuis toujours, notre priorité est d’articuler excellence pédagogique, adaptation de nos formations aux besoins des entreprises, et formation des cadres responsables dans l’acte de bâtir le monde de demain. »

Facebook
Twitter
Envoyer à un ami
LinkedIn