Le secteur bancaire assure la continuité de services

Agence-Bancaire-Avis

En tant qu’opérateurs d’importance vitale, les banques sont tenues d’assurer la continuité de leur activité. La Banque de France et tous les réseaux ont pris des dispositions en ce sens.

« Nos agences sont dorénavant accessibles à nos clients uniquement par téléphone ou courrier électronique », ce message, adressé par SMS ou affiché sur les portes d’entrée, prévient les usagers de certaines banques des nouvelles conditions de fonctionnement. Si les agences bancaires sont bien ouvertes, les conditions d’accès et d’accueil du public ont été adaptées afin de limiter l’exposition au risque sanitaire. Certaines, par exemple, proposent un service d’accueil limité à certaines heures et ne reçoivent qu’un seul client à la fois.

Bien qu’étant classés en tant qu’opérateur d’importance vitale (OIV), au même titre que les fournisseurs d’énergie, les distributeurs alimentaires ou les pharmacies, les banques ont dû prendre des dispositions pour ne pas exposer leurs collaborateurs et leurs clients au risque infectieux. Les réseaux bancaires doivent aussi faire face à la réduction de leurs effectifs disponibles en raison de contraintes familiales ou de risque médical individuel.

La Banque de France mobilisée

« La Banque de France met tout en œuvre pour assurer la continuité des missions de service public à destination des entreprises et des particuliers en cette période de confinement », explique Anne Bauduffe, directrice départementale de la Banque de France dans le Loir-et-Cher. « Plus particulièrement pour les entreprises, poursuit-elle, nos équipes sont mobilisés afin de les accompagner et de les orienter vers les dispositifs mis en place par le gouvernement pour les soutenir. Les correspondants TPE-PME sont joignables à partir d’un numéro de téléphone unique et par messagerie (voir ci-dessous). Ils peuvent intervenir notamment dans le cadre de la procédure de médiation du crédit si les chefs d’entreprise rencontrent des difficultés ».

Les distributeurs de billets opérationnels

Au niveau national et régional, la Banque de France pilote un « groupe de robustesse » avec tous les acteurs de la filière afin d’assurer l’alimentation en espèces des 53 000 distributeurs automatiques de billets implantés en France métropolitaine. A la mi-mars, aucune augmentation particulière des retraits n’avait été observée.

Du côté des réseaux bancaires, la Fédération des Banques Françaises (FBF) indique que, sauf cas de force majeure, les agences bancaires resteront ouvertes au maximum et les collaborateurs répondront à leur mission de services essentiels. « Les amplitudes horaires seront adaptées le cas échéant pour assurer le service », ajoute la profession bancaire qui recommandent à ses clients de limiter le plus possible leurs déplacements et de privilégier les contacts avec leur conseiller par téléphone ou via les plateformes dédiées ».

Contacts utiles à la Banque de France

TPE-PME

Numéro unique : 0 800 08 32 08

Adresse e-mail : tpmeXX@banque-france.fr (xx = n° du département)

Saisir la médiation du crédit : https://mediateur-credit.banque-france.fr/

Numéro médiation : 0 810 00 12 10

 

 

[Edit du 25/03]

Prêt garanti par l’État 

Conformément à l’annonce du président de la République du 16 mars dernier, l’ensemble des réseaux professionnels des banques membres de la Fédération bancaire française, en collaboration avec Bpifrance, lanceront mercredi  26/03 un dispositif inédit permettant à l’Etat de garantir pour 300 milliards d’euros de prêts. Ces prêts permettront de soulager la trésorerie des entreprises et des professionnels qui subissent le choc lié à l’urgence sanitaire.

Jusqu’au 31 décembre prochain, les entreprises de toute taille, quelle que soit la forme juridique de l’entreprise (notamment sociétés, commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, micro-entrepreneurs, associations et fondations ayant une activité économique), à l’exception des sociétés civiles immobilières, des établissements de crédit et des sociétés de financement, pourront demander à leur banque habituelle un prêt garanti par l’Etat pour soutenir leur trésorerie. Ce prêt pourra représenter jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires 2019, ou deux années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. Aucun remboursement ne sera exigé la première année ; l’entreprise pourra choisir d’amortir le prêt sur une durée maximale de cinq ans. Les banques s’engagent à examiner toutes les demandes qui leur seront adressées et à leur donner une réponse rapide. Elles s’engagent à distribuer massivement, à prix coûtant, les prêts garantis par l’Etat pour soulager sans délai la trésorerie des entreprises et des professionnels.

Pour en savoir plus : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/dp-covid-pret-garanti.pdf

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn