Hôtels pour chiens et chats : la garde d’animaux se réinvente

Angélique Grangan, créatrice du Dog Hotel Resort, et Nashka, un samoyède en vacances une semaine à l’hôtel.

Alors que le marché des animaux de compagnie s’élève à cinq milliards d’euros de chiffre d’affaires par an en France, les hôtels pour animaux sont la nouvelle tendance des propriétaires de chiens et chats. 

« Au début, c’était difficile. Personne ne croyait en mon projet. Aujourd’hui, l’hôtel est complet tous les week-ends » se félicite Angélique Grangan, créatrice du Dog Hotel Resort à Saran (45). Sept ans après l’ouverture de ce complexe hôtelier pour chiens et chats urbains dans le Loiret, le modèle des hôtels pour animaux fonctionne. La preuve : un hôtel pour chats a ouvert ses portes en avril dernier à Tours (37). Son nom ? Le Matourangeau.

Pour que votre félin préféré ronronne de plaisir.

Offrant un service de meilleure qualité que les pensions pour animaux, ces hôtels nouvelle génération ont pour objectif d’offrir à son animal de compagnie un cadre chaleureux et cosy rappelant le domicile. Ces établissements souhaitent offrir un service de ville et de proximité. A Saran, « 80% de la clientèle est locale, 20% parisienne » affirme Angélique Grangan. A Tours, Marie Doubatkoff, créatrice du Matourangeau, affirme que « mes clients sont principalement des citadins. Ils viennent des quatre coins de la France et ils s’arrêtent volontairement sur leur route de vacances, à Tours, pour déposer leur chat à l’hôtel. »

Gérer un hôtel pour animaux signifie gérer des animaux sept jours sur sept et passer une grande partie de son temps sur place, à l’hôtel. Angélique Grangan emploie quatre salariés dans son hôtel saranais. « Tout le monde est polyvalent » affirme la cheffe d’entreprise. Polyvalente, Marie Doubatkoff l’est aussi. Elle peut être amenée à gérer seule entre dix et quinze chats dans son hôtel tourangeau. La jeune femme, qui travaillait auparavant dans le secteur des assurances, est soutenue par sa famille qui l’aide en cas de besoin. Son hôtel peut accueillir jusqu’à 25 chats répartis sur 19 chambres. Ces dernières font 3, 5 ou 7m² et peuvent accueillir respectivement un, deux ou trois chats de la même famille.

Un chien ou un chat reste généralement peu de temps à l’hôtel. A Saran, la moyenne est de trois nuits à l’hôtel. A Tours, les séjours durent entre quatre et sept jours et les clients réservent souvent à la dernière minute. Les périodes de vacances font figure d’exception. A Saran, en juillet-août, le séjour doit durer une semaine minimum. A Tours, les clients réservent longtemps à l’avance pour les vacances scolaires. L’été dernier, l’hôtel était complet et certains chats y ont séjourné pendant deux ou trois semaines. Lors des vacances de la Toussaint, treize chats y séjournaient.

Comme un poisson dans l’eau.

En plus du prix de la chambre, le client peut ajouter des options. A Saran, le chien peut regarder la télévision et le client peut observer son chien via une webcam ! A Tours, sur demande, Marie Doubatkoff peut envoyer régulièrement au propriétaire du chat des nouvelles personnalisées via Facebook ou Instagram.

Le Dog Hotel Resort à Saran dispose d’une salle de bien-être et de remise en forme. Les deux activités d’hydrothérapie proposées nécessitent une prescription vétérinaire préalable. La première est un bassin de nage qui fonctionne avec des plateformes permettant au chien de rentrer progressivement dans l’eau. La deuxième activité est un tapis immergé : le chien marche sur ce tapis et le professionnel peut régler la quantité d’eau et la vitesse du tapis. Ces deux activités sont destinées à des chiens handicapés, en rééducation, séniors ou souffrant d’obésité. L’établissement effectue en moyenne vingt séances d’hydrothérapie par semaine. L’hôtel dispose aussi d’un salon de toilettage et de massage canin. En moyenne, cinq chiens sont toilettés par jour.

Par Maxence Yvernault

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn