Imprimerie et industrie graphique : faire face aux profondes mutations du secteur

Après une année blanche sans avoir pu se réunir, les imprimeurs de la région Centre-Val de Loire étaient heureux de se rencontrer à nouveau et ont répondu présent, à l’appel de l’UNIIC, l’Union Nationale des Industries de l’Impression et de la Communication, première organisation professionnelle du secteur, et de son président régional Sébastien Lemaire (COGEPRINT).

L’Assemblée Générale de l’UNIIC Centre s’est tenue début novembre à Amboise. En introduction, Sébastien Lemaire a rappelé les différents enjeux de la filière et les profondes mutations du métier, induites non seulement par la crise sanitaire, mais aussi par un changement dans les habitudes de consommation des Français et donc des annonceurs. Malmené depuis plusieurs années, en raison de son bilan carbone, le secteur de l’imprimerie souffre d’une image dégradée. Pourtant, rappellent Sébastien Lemaire et Bernard Trichot, directeur de l’IDEP*, une majorité d’imprimeurs, depuis le début des années 2000, s’est engagée vers une activité plus responsable vis-à-vis de l’environnement. Ainsi, le secteur de l’imprimerie, qui emploie plus de 40 000 personnes en France, a entrepris de gros efforts pour moderniser son outil de production et ses processus de fabrication tout en minimisant ses impacts sur l’environnement. En témoigne, un nouveau label RSE dédié au secteur, « Print Ethic », élaboré avec l’appui de l’AFNOR qui va encore plus loin que le célèbre « Imprim’Vert » et vient sanctionner la politique environnementale mais aussi sociétale des imprimeries et entreprises labellisées. Pour pouvoir y prétendre, les aspirants au label doivent travailler autour de 12 enjeux prioritaires. Parmi eux, la réduction de l’impact environnemental de la production, l’intégration d’une culture de l’innovation dans les produits et services ou encore un investissement dans les compétences des salariés, élément-clé de compétitivité, d’attractivité et de sécurisation des parcours professionnels.

Représenter et défendre la profession

Reconduit pour 3 ans, le bureau, toujours présidé par Sébastien Lemaire, confirme son engagement au service de ses adhérents : « Nous serons totalement impliqués à représenter et à défendre la profession. Et il y a de vraies lueurs d’espoir ». En effet, les dépenses en communication depuis la reprise ont augmenté de 15%. « On peut résolument penser que cela profitera au secteur de l’imprimerie. Les annonceurs reviennent à des médias plus traditionnels pour leur communication, médias qui leur apportent un meilleur taux de retour », souligne Sébastien Lemaire. Autre signal positif, donné pour exemple, les magasins U, géants de la grande distribution, a rapatrié en France l’impression de ses catalogues, qu’il imprimait depuis plusieurs années en Italie. L’UNIIC portera également ce sujet de la relocalisation de son industrie au niveau national.

La résilience, ou comment transformer une épreuve en opportunité

Invité d’honneur, le comédien et conférencier Gérard Lefort est venu témoigner de son expérience de vie, bar le biais notamment d’un sketch hilarant qui inverse les rôles entre personnes en situation de handicap et personnes valides en entreprise. Devenu paraplégique après un accident de moto, Gérard Lefort a livré un message saisissant sur la manière dont il a su transformer ce traumatisme en opportunité. « Rapidement, j’ai voulu donner un sens positif à ce qui m’arrivait. Ma solution pour accepter les choses, ça a été de leur donner un sens et d’accepter tout de suite ce qui est irréversible. Il faut faire le bilan de ce qu’il nous reste et pas de ce qu’on a perdu. Moi il me restait la vie, et j’ai saisi cette opportunité pour la vivre à 100%. Je suis devenu comédien, j’ai joué un One Man Show à Avignon, j’ai participé à des conférences de l’ONU sur l’inclusion… Je n’aurais jamais fait tout ça sans cet accident. » Assumant le parallèle avec les difficultés rencontrées dans le monde de l’entreprise, Gérard Lefort livre un précieux conseil « D’abord, pas besoin de se faire un deuxième ulcère à l’estomac, acceptez ce que vous ne pouvez pas changer. Et puis, faîtes des ponts, ouvrez votre champ des possibles. Osez voir l’opportunité ! »

www.uniic.org

www.gerard-lefort.com

* Institut de développement et d’expertise du plurimédia

La Branche Imprimerie / Sérigraphie / Routage c’est

  • 3 200 établissements au niveau national,
  • 43 500 salariés.

Au niveau régional :

  • 121 entreprises
  • 2176 employés

Le 1er imprimeur de France est implanté en Centre-Val de Loire : MAURY Imprimeur qui compte six usines pour 900 salariés pour 128 millions d’euros de CA /an.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn