Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

A Montlouis, une cuvée Laudacius pour magnifier le Chenin !

Cuvee-Laudacius-Montlouis

La Cave des producteurs de Montlouis a élaboré une nouvelle cuvée sans soufre ajouté et certifiée « Terra Vitis » pour exprimer toutes les subtilités du cépage Chenin.

La famille romaine des Laudacius vivait sur les hauteurs de Montlouis-sur-Loire à laquelle elle a laissé son nom (Mont-Laudacius devenu Montlouis). Laudacius pourrait aussi faire penser, en latin de cuisine, à « laudare », c’est-à-dire « louer » au sens de « vénérer » ou « adorer ». C’est précisément pour les adorateurs du cépage Chenin que la Cave des Producteurs de Montlouis a élaboré sa nouvelle cuvée Laudacius.

« L’idée de nos coopérateurs était d’essayer d’exprimer toutes les subtilités aromatiques du Chenin », explique Emeline Hascoët, la directrice de la cave coopérative. « Nous avons réalisé de nombreux essais en essayant de respecter plusieurs impératifs : absence de souffre ajouté et certification environnementale Terra Vitis », précise-t-elle.

A en croire les notes de dégustation, Laudacius remplirait le contrat. Le vin obtenu serait fruité avec une bouche minérale, et des arômes de poire et de pomme.

La nouvelle cuvée, qui bénéficie du classement AOC Montlouis-sur-Loire, est issue de deux parcelles 100% Chenin surplombant le Val de Loire et le Val de Cher. Une première production de mille bouteilles est sortie de la cave des producteurs en 2018. Elle a été appréciée des connaisseurs et a été suivie d’une production de 2000 bouteilles en 2019. « Notre objectif est de passer à 4000 bouteilles avec la récolte de cette année » annonce Emeline Hascoët.

Même à ce niveau de production, cela restera une goutte de …Chenin pour la cave qui commercialise 40% de l’appellation AOC Montlouis et vinifie également des vins en AOC Touraine et Crémant de Loire.

Le rude coup du confinement

Créée en 1961, la Cave des Producteurs de Montlouis regroupe 19 vigneronnes et vignerons qui exploitent 170 hectares de vignes. L’intégralité de la vinification est réalisée au sein de la Cave sous la surveillance d’un maître de chai et d’un ingénieur œnologue.

Les producteurs respectent la certification Terra Vitis qui vise à accompagner sainement le cycle naturel de la vigne en utilisant des méthodes préservant les écosystèmes.

La Cave dispose d’un « trésor » de deux millions de bouteilles qui vieillissent dans ses chaix. Les flacons sont commercialisés sur place à 35%, par la grande distribution pour 50% et via les cavistes pour 15%.

Le confinement a porté un rude coup à l’activité commerciale. « Avec l’arrêt de la restauration et de toutes les manifestations festives au cours desquelles ont sert souvent des vins effervescents, nous avons été fortement pénalisés », explique Emeline Hascoët. « Le manque à gagner de mars à mai sera de 50% du chiffre d’affaires de cette période. Heureusement, nous avons pu maintenir la vente aux particuliers via les réseaux sociaux et certains réseaux de distribution de proximité de moyenne surface. Nous fondons de bons espoirs dans le passage des touristes cet été et les foires aux vins de l’automne ».
Elles seront l’occasion de faire déguster le fameux « Laudacius » et d’en louer les vertus.

Par Bruno Goupille

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn