Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Locavor : le drive du terroir

IMG_2486

© Photo Vanessa Drucy.

Le confinement a renforcé l’attrait des clients pour les circuits courts. C’est sur ce mode de consommation que surfe le mouvement Locavor, une opportunité pour des professionnels et les 1000 membres du drive fermier de Romorantin ouvert depuis mars.

 La plateforme Locavor propose de « réduire les intermédiaires, de diminuer le gaspillage, de […] profiter de produits de qualité, frais et de saison à un prix juste fixé par les producteurs et artisans ». Une consommation responsable à l’heure où les chalands commencent à se détourner des supermarchés.

Après une inscription en ligne, « l’annuaire sert de mise en relation ». Vanessa Drucy sélectionne des agriculteurs, des éleveurs, des artisans de Romorantin, des alentours mais aussi du Cher et de l’Indre. Elle les aide « à mettre en place leur gamme de produits, gère la distribution et le stock de certains artisans », organise les ventes et anime une page Facebook. Par ailleurs commerçante sur les marchés où elle revend des accessoires en tissu, le Locavor lui procure un complément de revenu ; ses deux activités distinctes touchent des clientèles différentes.

La « vente est lancée sur Internet du jeudi au mercredi soir, les producteurs et artisans ont 48 heures pour préparer les commandes », autrement dit cueillir les fruits et légumes, mettre sous vide la viande… pour garantir la fraicheur. Un vaste choix d’aliments (charcuterie, viande, légumes, fromages, desserts, miel, confitures…) mais aussi des produits artisanaux et naturels comme du savon et des produits ménagers.

Pas d’exhaustivité puisque le Locavor promeut la proximité, donc les produits locaux. « Nous ne sommes pas une région à avoir beaucoup de fruits. » Les clients le déplorent, mais ce mouvement veut aussi faire découvrir aux consommateurs les spécificités de leur terroir.

Pour pallier ce manque, Vanessa Drucy a obtenu l’autorisation de la mairie pour que son point de retrait soit en centre-ville le vendredi. Les clients peuvent ainsi compléter leur panier dans les petits commerces.

La gérante constate que « pendant le confinement, il y a eu beaucoup de commandes » puis leur nombre s’est stabilisé autour 60-70 par semaine. « Un complément d’activité pour nous et une offre de proximité pour consommer local et maintenant une opportunité pour les clients de garder ces bonnes habitudes et découvrir des producteurs locaux et artisanaux », espère une productrice.

« J’ai commencé au moment du confinement pour simplifier mes achats et soutenir les producteurs locaux. », témoigne une cliente qui apprécie le côté pratique et le contact avec les producteurs. Néanmoins, « je reste cliente du marché mais le jour où je ne suis pas disponible, ça me permet d’avoir des produits locaux. »

Pour trouver le Locavor le plus proche de chez soi et s’inscrire : https://locavor.fr

Page Facebook : Locavor Romorantin-Lanthenay

 Par Laëtitia PIQUET 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn