Vendôme, capitale des sapeurs-pompiers pour un week-end !

P1010519

C’est à Vendôme que s’est tenu les 14 et 15 septembre derniers, le Congrès Régional des sapeurs-pompiers du Centre-Val de Loire. Organisé conjointement par l’Union Départementale du Loir-et-Cher (présidée par le Capitaine Jean-Noël Richard), l’Union Régionale Centre-Val de Loire et la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France (FNSPF), ce congrès a une double vocation.

En premier lieu, il permet aux personnels volontaires et professionnels d’avoir un moment d’échange et de réflexion avec leurs collègues, les instances représentatives des sapeurs-pompiers de France et avec les autorités locales et nationales, sur leurs missions et sur l’évolution de leur métier. C’est aussi l’occasion de mettre en valeur le savoir-faire des sapeurs-pompiers de la région auprès de la population locale. Un « village prévention » a permis de démontrer, à travers plusieurs stands et animations (gestes de premiers secours, sensibilisation aux risques domestiques, etc), que le citoyen est le premier acteur de sa sécurité et le premier maillon de la chaîne des secours.

Jean-Noël Richard, président de l’UD 41.

Grégory Allione, président de la FNSPF et Léa Poplin, sous-préfète de Vendôme

 

 

Faire face aux enjeux sociétaux

L’Assemblée Générale statutaire de l’Union Régionale a été l’occasion d’aborder de nombreuses thématiques et      de débattre sur des sujets qui sont au cœur de l’actualité. Le Colonel Grégory Allione, président de la FNSPF, et le Colonel Thierry Lahoussoy, président de l’Union Régionale, ont rappelé l’enjeu majeur de ces prochaines années : maintenir le modèle de secours français. En effet, confrontés au vieillissement croissant de la population et à la crise des urgences, les sapeurs-pompiers font face à une augmentation constante des interventions de Secours d’Urgences aux Personnes (SUAP). En 2018, à l’échelon national, 84 % des interventions des pompiers relevaient de SUAP contre 50 % en 1998. Cela met en exergue le besoin de moderniser la réponse aux appels d’urgence à travers un parcours téléphonique simplifié pour le public, mais aussi une coopération renforcée entre les services d’urgences (pompiers, SMUR, police, gendarmerie). L’enjeu primordial pour l’efficacité du système de secours sera d’instaurer le regroupement physique de ces services sur des plateformes communes départementales de gestion des appels d’urgence, autour d’un unique numéro d’urgence : le 112.

Le volontariat chez les sapeurs-pompiers : une richesse fragile, à préserver

Les Sapeurs-Pompiers Volontaires (SPV) représentent aujourd’hui près de 80 % de l’effectif global des sapeurs-pompiers en France et dans la Région. En synergie avec leurs collègues professionnels, ils permettent d’assurer une distribution équitable des secours sur tous les territoires français, et notamment dans les territoires ruraux. La promotion du volontariat et le recrutement de sapeurs-pompiers sont donc des axes majeurs de travail pour la FNSPF, et pour les Unions Régionales et Départementales. Pour attirer et susciter des vocations « cela passera aussi par un changement des mentalités », précisent les colonels Grégory Allione et Thierry Lahoussoy avant d’ajouter : « Oui, la féminisation du métier est un atout pour le recrutement de sapeurs-pompiers volontaires, et oui il faut se poser la question de la représentativité de la diversité au sein du corps des sapeurs-pompiers car  les pompiers sont et doivent être à l’image de la société française ».

Pour le reste, le plan gouvernemental 2019-2021 pour les sapeurs-pompiers volontaires lancé en 2018 par Gérard Collomb, alors ministre de l’Intérieur, sur la base du rapport de la Mission Volontariat, poursuit sa mise en œuvre. Au total, 37 mesures sont destinées à consolider le modèle d’engagement citoyen et à diversifier et ouvrir le recrutement des sapeurs-pompiers volontaires dans le but d’attirer et de susciter des vocations. Parmi elles, la FNSPF dit attendre notamment la mise en place rapide, face aux enjeux de la filière, de ces quelques mesures :

  • Une campagne nationale de communication
  • L’inscription des formations de SPV au répertoire national des certifications professionnelles
  •  Une exonération de charges sociales pour les employeurs de SPV
  • Une bonification de retraite au titre de la solidarité nationale pour les SPV au-delà d’une certaine ancienneté

Les différentes mesures du plan Volontariat devraient être déclinées en fonction de leur complexité, entre 2019 et 2021. Certaines actions sont en effet susceptibles d’évoluer ou d’être précisées après un travail interministériel, voire législatif. Le ministère de l’Intérieur annonce notamment dans son plan d’action pour les sapeurs-pompiers volontaires que « la moitié des mesures ou actions sera mise en œuvre d’ici la fin du 1er trimestre 2019 » et que « les autres mesures interviendront – après examen – à partir du 3e trimestre 2019 et au plus tard en 2021 ».                         

                 

                                  Focus : Que sont les Unions Départementales et Régionales de Sapeurs-Pompiers ?

Gérée par un Conseil d’administration et composée d’adhérents sapeurs-pompiers volontaires, professionnels, anciens et jeunes sapeurs-pompiers ou personnels administratifs, techniques et spécialisés, l’association a quatre grandes missions au niveau départemental et régional :

  • Une mission sociale, la plus importante, qui a pour but d’aider les adhérents rencontrant des difficultés que ce soit d’ordre moral, matériel ou financier ;
  • Une mission de solidarité à travers l’organisation de rassemblements sportifs, de congrès, la participation active au Téléthon, l’organisation des soirées festives (arbres de noël…) ;
  • Une mission de formation du grand public aux gestes qui sauvent ;
  • Une mission politique de défense de l’image et des intérêts des sapeurs-pompiers.

Les pompiers de la Région Centre-Val de Loire en quelques chiffres :

10 096 sapeurs-pompiers volontaires

1464 sapeurs-pompiers professionnels

507 personnels administratifs, techniques et spécialisés

175 810 interventions

D.S

Crédit photos : SDIS 41

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn