Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Unité cosmétique de l’Entreprise Adaptée Centre-Val de Loire : une diversité d’activités qui permet de s’adapter au marché

IMG_20200313_122828

David Languille – Directeur du site

Jusqu’à fin 2019, l’activité cosmétique de l’Entreprise Adaptée (EA) Centre-Val de Loire consistait à conditionner des coffrets et les emballer (cellophanage et slivage). Aujourd’hui, la nouvelle direction a choisi d’investir pour permettre le développement d’autres activités : salle blanche ISO 8 permettant de garantir la non-pollution des produits pendant le cycle de remplissage, machine de soufflage-aspiration par air ionisé pour dépolluer les contenants cosmétiques, stockage…

L’entreprise a ainsi pu surfer sur l’actualité et a été contactée pour réaliser le remplissage de trois millions de flacons de gel hydro-alcoolique destinés au marché allemand. « Cela démontre notre capacité à répondre à ce nouveau type de demandes et prouve que les clients (notamment les nouveaux) ont confiance en notre compétence et notre rigueur. », commente David Languille, directeur de site. Par ailleurs, l’EACVL gère à l’année le remplissage de gants, chaussons et masques imprégnés de crème hydratante.

Elle attend un volume de 150 000 flacons par semaine. « C’est une compétence supplémentaire, poursuit David Languille. Un nouveau savoir que nous mettons en évidence. »

Depuis janvier, ces nouvelles activités ont été complétées par du contrôle qualité : à partir du cahier des charges du client, les équipes, formées aux Bonnes Pratiques de Fabrication, effectuent un contrôle visuel des produits et mettent à l’écart ceux qui présentent un défaut. « C’est quelque chose de nouveau et c’est super intéressant, s’enthousiasme David Languille. D’ordinaire, dans les entreprises adaptées, les gens font tous la même chose. La force du handicap, c’est qu’on est capable de faire tout comme tout le monde. » L’EACVL met donc la compétence du handicap au service de ses clients. « Si le client le souhaite, on peut gérer toute la chaîne : dépollution des contenants, remplissage et contrôle qualité, transport. Une prestation de A à Z à des tarifs intéressants (en plus de la réduction de la taxe AGEFIPH). Cela demande du personnel formé et compétent et nos équipes sont reconnues pour cela. »

 Une vraie faculté à s’adapter

« Réorganiser l’entreprise ainsi a été un pari ambitieux mais aujourd’hui réaliste, commente David Languille. Ça n’est pas une vision utopique. On a la chance d’avoir le potentiel et la compétence en main d’œuvre et la technologie (machines et structures) pour répondre aux besoins des clients. On doit pouvoir ouvrir le champ de prestations à d’autres activités (contrôle, assemblage…) Notre force est de savoir rebondir. De par notre diversité d’activités, nous avons pu saisir une opportunité en lien avec l’actualité. Nous avons les équipements pour. On ne subit plus le marché. On a fait les bons choix, on a vu juste. Nos investissements s’avèrent être un profit, pas une dépense. On pense les choses différemment. Nos process sont structurés, nos effectifs formés pour répondre aux exigences de nos clients. »

 Une nouvelle direction, une nouvelle façon de travailler, de nouvelles exigences…

 « Et les équipes suivent ! C’est ça la force du handicap ! Une faculté à s’adapter et à tous aller dans le même sens… Il y a aujourd’hui une vraie qualité de vie au travail. Chacun donne son maximum, dans la bienveillance, l’efficacité et la rentabilité.

Allier les trois n’est pas si simple. On y parvient. On se donne tous pour l’entreprise. On n’évolue pas dans un esprit entreprise mais un esprit famille. On est dans un environnement exigent mais on est dans l’entraide.On ne peut rien faire les uns sans les autres. On sent une cohésion, une envie : le vrai plus qui nous fait avancer ! »

Propos recueillis par Estelle Cuiry

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn