Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Un Oasis made in France

oasis 1

Terrasse végétalisée via Oasis Le Prieuré

La PME Le Prieuré à Moisy (41) a conçu un concept innovant de toiture hydroactive multimodale végétalisée. Évocateur, son nom Oasis illustre bien que la végétation a toute sa place sur les toits-terrasses. Ce produit ingénieux a été mis en avant à l’Elysée lors de la grande exposition du Fabriqué en France en juillet dernier.

 Bâtiments publics, hôpitaux, écoles… Tous les ans, plus de 20 millions de mètres carrés de toits-terrasses sont créés en France. L’idée de végétaliser ces espaces n’est pas nouvelle. Cela fait 30 ans que l’entreprise Le Prieuré œuvre dans le développement des toits verts. Son concept OASIS de toiture végétalisée a la spécificité d’être autonome et de collecter, stocker, irriguer et réguler les eaux pluviales.

 Une technicité innovante

Oasis est composé d’un ensemble de bacs modulaires, posés sur l’étanchéité et recouverts par un système végétalisé (substrat et plantes). L’idée est de retenir l’eau de pluie, d’irriguer naturellement le complexe végétalisé et d’amplifier l’évaporation. Et également de réguler l’eau stockée grâce à un régulateur à micro-débit ajustable (de 1 à 10 L/s/ha) et de constituer un support de fixation pour les différents revêtements et accessoires rapportés sur le toit. Cette toiture hydroactive est le fruit de plus de 5 années de recherche et développement. Elle est protégée par plusieurs brevets internationaux.

Le toit végétalisé a de multiples atouts, il offre bien-sûr le développement de la biodiversité en ville. Le concept Oasis permet aussi la très forte diminution des volumes d’eau pluviale rejetés (zéro rejet), la protection de l’étanchéité du bâtiment et la diminution de la température du bâtiment (effet climatisation naturelle en été).

La PME Le Prieuré a végétalisé un grand nombre de toitures-terrasses, citons la Métropole de Lille avec 5 000 m2 de toitures paysagères sur son siège social, le potager urbain de l’Opéra Bastille (avec 2 500 m2 de toitures) ou encore sur le dôme du Zoo de Beauval. Le toit a dorénavant une nouvelle fonction, une valorisation de l’eau de pluie.

www.vegetalid.fr

Par Sophie Manuel

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn