Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Top Chef et Mercure cuisinent O deux sens

Alexandre Raimbault, chef du restaurant « O deux Sens » à Ardon, avec Camille Delcroix, Top chef 2018. 

Joli coup de pub pour le restaurant de l’Hôtel Mercure d’Ardon, près d’Orléans. Camille Delcroix (Top Chef 2018) y animait une master-class. Retombées garanties sur 6Play et les réseaux sociaux.

Avec 4 millions de téléspectateurs chaque semaine durant la saison, l’émission culinaire Top Chef fait partie de ces rendez-vous addictifs qui fonctionnent. Mieux encore, sur 6play, la rediffusion totalise elle, plus de 16 millions de vues par les afficionados. Rien de surprenant donc, à ce que les partenaires financiers se pressent pour être dans la garde rapprochée du programme. Le groupe Accor vient d’entrer dans ce cercle restreint. C’est avec sa chaîne des hôtels Mercure, que se noue le partenariat.

« L’objectif est de mettre en avant la qualité de nos restaurants, explique Christine Fournot, directrice du Mercure d’Orléans-Ardon. Et c’est d’autant plus vrai ici, que notre restaurant « O deux sens », est indépendant de l’hôtel. Il reçoit des convives matin et soir, qu’ils soient clients ou non de l’hôtel ». Accor offre donc un joli coup de projecteur à ces tables indépendantes.

Cyril Gast est directeur restauration France du groupe Accor : « Le principe consiste à tourner ce que l’on appelle des web-séries de 2 minutes 30 chacune, explique-t-il, dans lesquelles des candidats distingués de l’émission viennent à la rencontre des chefs de restaurants locaux ».

Le 21 mars, Camille Delcroix, vainqueur de la saison 9, animait dans les salons du Mercure d’Ardon une master-class avec le chef du restaurant Alexandre Raimbault. Sur le principe immuable de la cuisine locale et responsable, ce dernier l’avait enjoint de cuisiner des asperges blanches et des crottins de chèvre. Rien d’exceptionnel, mais une occasion en or pour une vingtaine d’invités triés sur le volet, de se faire plaisir.

Sur ce modèle, trois égéries de l’émission du groupe M6 : Camille Delcroix, Charline Stengel et Pierre Chomet, sillonnent la France de Mercure en Mercure, pour y tourner de courtes séquences télévisuelles ; des billboards de 8 secondes pas plus.

Un partenariat qui se chiffre pourtant en millions d’Euros pour le groupe Accor, mais qui fait ainsi rayonner ses plus belles tables.

Stéphane de Laage

 

Facebook
Twitter
Envoyer à un ami
LinkedIn