Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Savons Arthur: l’exigence de la qualité

pancarte savon arthur devanture

Le bio, le vrai, Arthur est tombé dedans quand il était petit. Avec des parents exigeants et engagés, il était normal que le jeune homme décide de créer lui-même ce qu’il ne trouvait pas dans le commerce : des savons bio aux ingrédients scrupuleusement sélectionnés.

Est-on plus exigeant quand on est entré dans une démarche prônant le respect de la planète et de ses ressources et donc que l’on consomme bio ? Sans doute… Et exigeant, Arthur l’est assurément !

Alors qu’il est étudiant en chimie, le jeune homme décide de monter sa propre savonnerie. « Mes parents consomment bio depuis 30 ans. On a été élevé comme ça. Pourquoi fait-on attention à ce que l’on mange et pas aux produits que l’on met sur sa peau ? » Arthur se met à fabriquer des savons pour sa famille, ses amis… Et son entreprise, Savons Arthur, grandit…

Pendant un an, il mène de front ses études et la gestion de sa société. En 2015, il embarque son père dans l’aventure. « Quand mon père a vu comment je fabriquais mes savons, il a quitté son travail de cuisinier à domicile et m’a rejoint. Concevoir des savons, c’est comme concocter un bon petit plat. On part des meilleurs produits, on les sublime et on en obtient un autre, beau et bon… La chimie, quand on n’utilise pas beaucoup de réactifs, c’est comme la cuisine… Un savon, c’est un mélange d’huile d’olive et de soude, il n’y a rien de plus basique… »

Aller au-delà du bio

Aujourd’hui, la savonnerie, qui produit 20 000 unités par mois, est labellisée Nature et Progrès, une certification qui garantit que 100 % des ingrédients végétaux proviennent de l’agriculture biologique.

Savons Arthur propose des savons solides et du savon liquide. De l’huile d’olive et de la soude ; de l’huile d’olive ou de tournesol et de la potasse… « Mes savons contiennent seulement deux ingrédients. Quand on pense au nombre d’ingrédients nécessaires pour fabriquer un gel douche vendu en supermarché ! Je rajoute aussi des plantes, de l’argile, éventuellement des huiles essentielles qui apportent toutes quelque chose à la peau. »  La savonnerie produit également des produits détergents et du dentifrice avec un objectif : « toujours aller au-delà du bio ». L’huile d’olive bio provient d’une petite exploitation en Espagne dont la propriétaire « a la même fibre du bio que moi. C’est ce qui donne une âme aux produits : des partenaires avec des idées et des valeurs partagées. »

Par Estelle Cuiry

 

Retrouvez Savons Arthur dans tous les magasins bio du Loiret, les épiceries vrac, les magasins zéro déchet et sur le site https://savons-arthur.bio/boutique

La crise sanitaire et son impact sur les ventes de la savonnerie

« On a noté une baisse des ventes début avril, mais le commerce est bien reparti, commente Arthur. On vient de lancer un savon à l’eucalyptus composé d’alcool liquide et qui ne se rince pas. Il était attendu par de nombreux clients, ça nous a permis de bien rebondir. Le confinement n’aura pas duré assez longtemps pour changer les habitudes de consommation des gens qui achètent bio. La crise a permis à certaines personnes de réfléchir à la façon dont elles consommaient. »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn