Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Quand les réseaux réseautent… !

Par binômes, les créatrices d’entreprise présentent leur projet.

Créatrices d’entreprise en recherche de soutien ou professionnels de la rénovation du bâtiment, à chacun son réseau. Deux exemples dans le Loiret avec « la Bulle » et « Synerciel ».

On s’éclate à La Bulle

Malgré son nom on ne coince pas « la Bulle » dans l’espace de rencontre du même nom qui a ouvert en septembre dernier au début de la rue du Faubourg Saint-Jean, à Orléans. Sur 200 mètres carrés, dont un sous-sol, se tiennent des réunions et ateliers autour d’un thé. La créatrice du lieu, Julie Le Moal, accueille régulièrement les activités de Nathalie Maréchal-Lainé, consultante en communication et « mentor » pour les créateurs d’entreprise. Plusieurs formats, tous gratuits à l’exception des consommations, sont proposés : les rendez-vous entrepreneurs, deux fois par mois, avec des exercices pour nourrir la réflexion ; les petits-déjeuners co-développement pour des groupes plus restreints autour d’une question particulière, et les rencontres « paroles d’entrepreneurs » pour libérer la confiance en soi.

Le jour de notre passage, une vingtaine de créatrices d’entreprise (les hommes sont aussi admis !) devaient répondre à la question « pourquoi je fais ce que je fais ? » et cela…cinq fois de suite, avant d’échanger sur leurs réponses en binômes.

 

Les adhérents de Synerciel ont embarqué à bord de l’Inexplosible, quai du Châtelet, à Orléans.

Et vogue Synerciel !

Ce soir-là, le 24 février, ils ont embarqué à bord de l’Inexplosible pour une croisière…solidement amarrée au quai du Châtelet, à Orléans. Une soixantaine de membres du réseau Synerciel étaient réunis pour la première fois en mode « découverte », chaque adhérent venant avec un filleul pour lui faire découvrir l’organisation. Créée en 2010 à l’initiative d’EDF, Synerciel regroupe les professionnels de la rénovation du bâtiment avec une forte exigence de professionnalisme. Les candidats doivent justifier de références et être titulaires de qualifications avant de se présenter devant un comité d’agrément.

Environ 2000 professionnels adhèrent à Synerciel en France dont 180 en Centre-Val de Loire. Plusieurs cercles sont constitués autour de thématiques précises comme la qualification RGE, les économies d’énergie, ou les bornes de recharge électrique. La solidarité et l’entraide entre adhérents sont de rigueur, tout comme, bien entendu, les apports d’affaires.

Bruno Goupille

Facebook
Twitter
Envoyer à un ami
LinkedIn