Pharmedigroup lève 2 millions d’euros pour se développer

Illustration Pharmedigroup

Antoine Laurent, CEO de Pharmedigroup

Composé de la marketplace BtoB Pharmedistore, du bureau d’étude Pharmed’Insight et de la régie publicitaire radiophonique Pharmedisound, Pharmedigroup lève des fonds afin d’accélérer sa croissance. Zoom sur les activités de ces jeunes startups innovantes, qui auront réalisé 10 millions de chiffre d’affaires à elles trois d’ici fin 2020.

Nées respectivement en 2017 pour la première, et en 2019 pour les deux autres, les 3 entreprises qui fondent Pharmedigroup ont vu leurs résultats multipliés par 5 depuis leur création. Si comme le raconte Antoine Laurent, CEO du groupe domicilié à Azay-sur-Cher, « le confinement a servi d’accélérateur », les origines du succès sont ailleurs. Si l’offre séduit, c’est en effet parce qu’elle a été conçue pour aider les pharmaciens au quotidien : approvisionnement – notamment en produits fabriqués par des marques innovantes comme Lamazuna (zéro déchet) ou Lashilé (nutricosmétique) – via la plateforme Pharmedistore, animation sonore de leurs officines grâce au contenu publicitaire (spots de prévention, conseils) déployé par Pharmedisound, collecte de retours terrain effectuée par Pharmed’Insight pour identifier les habitudes de consommation des patients… Tout y est ! Par ailleurs, Pharmedigroup se donne également pour mission d’accompagner les laboratoires, qui s’appuient sur la place de marché pour distribuer leurs produits, sur la data pour élaborer leurs gammes au plus près des attentes des consommateurs, et sur la publicité en officine pour augmenter leurs ventes. « Une manière de boucler la boucle », explique le président-fondateur, pour qui la pharmacie doit être un secteur « connecté et piloté par la donnée », en faveur de l’amélioration du système de santé.

Une opération de croissance externe… Pourquoi pas !

Selon le CEO du groupe, les 2 millions d’euros levés auprès de Loire Valley Invest, Celeste Management, Angelsquare, Sophia Antipolis Business Angels et Val de France Business Angel devraient avant tout permettre de renforcer l’équipe : Pharmedigroup compte aujourd’hui 15 salariés, et il est prévu que l’effectif double d’ici fin 2021. Objectif de ces recrutements : renforcer les liens avec les laboratoires de manière à étoffer le catalogue de Pharmedistore, convaincre davantage de pharmaciens – les 3 entreprises travaillent déjà avec 5000 d’entre eux, qu’ils soient partenaires ou clients, mais elles visent une collaboration avec la moitié des officines françaises – en musclant la partie commerciale, mais aussi piloter la croissance. « Pour cela, une directrice administrative et financière devrait nous rejoindre en janvier », détaille Antoine Laurent, qui n’exclut pas de réaliser une opération de croissance externe en vue d’une ouverture au marché européen. « Rien n’est sûr pour l’instant… La période est tellement incertaine que l’on avance prudemment », conclut-il.

www.pharmedistore.com/fr

Par Juliette Lécureuil

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn