Nekoé : dix ans d’innovation par les services

nékoé loiret

Nekoé introduit une nouvelle méthode de travail, le design de services, dans les organisations.

Le 5 décembre, Nekoé célébrait son anniversaire ! Dix ans à accompagner les entreprises et institutions du territoire dans leur transformation avec une démarche d’intelligence collective centrée utilisateur… À l’occasion de cet événement, l’association de développement économique territorial par l’innovation et les services a évoqué son nouveau défi : promouvoir et accompagner l’économie de la fonctionnalité et de la coopération.

Nekoé est une association de développement économique territorial par l’innovation et les services. Elle accompagne les entreprises (de la startup à l’ETI* en passant par les directions régionales de grands groupes) et les institutions dans l’émergence et la conception de services orientés utilisateur en s’appuyant sur le design de services.

En tant que contributeur de la transformation du territoire, Nekoé ne cesse de propulser des modèles novateurs dans une dynamique collaborative. Son leitmotiv ? Avoir toujours un coup d’avance ! Dans une dynamique de veille constante, Nekoé a accompagné vers une démarche de services plus de 80 projets en dix ans. Paul Pietyra, fondateur de Nekoé, se souvient : « Il y a dix ans, c’était un pari fou. Aujourd’hui, le design de services est intégré dans les mentalités et les directions des institutions. » Les équipes ont expérimenté de nouvelles méthodes, fait émerger de nouveaux métiers et élargi les esprits à de nouveaux horizons. 1 200 personnes ont été formées et plusieurs événements collaboratifs ont été organisés chaque année (dont le Global Service Jam). Isabelle Jeanneau, directrice de Nekoé, souligne : « Notre challenge, c’est d’initier des changements positifs dans les entreprises en transition et de leur faire intégrer la réalité des usages, en les formant ou en les accompagnant vers un nouveau mode de pensée. Notre ADN est incarné autour de valeurs fortes : l’approche solution, le sens du service, le sens collaboratif et critique, la primauté de l’intérêt collectif, la priorité terrain et le non-dogmatisme, sans oublier l’approche solution. »

Vers une économie de la fonctionnalité et de la coopération

L’économie de la fonctionnalité et de la coopération consiste à vendre l’usage d’un bien et non plus le bien en lui-même. C’est par la proposition de solutions intégrées de produits-services que l’entreprise va contribuer à la performance de son client et ainsi initier un modèle plus durable. Il n’est plus question de vendre du volume mais de privilégier la valeur. Ces solutions permettent notamment de diminuer la consommation de ressources naturelles, dans une perspective d’économie circulaire, mais aussi de redonner du sens au travail. « Aujourd’hui, nous avons besoin de renouer avec les enjeux sociétaux qui donnent du sens et envie d’agir afin de dépasser les impasses. Il faut un changement profond du travail. Avec l’économie de la fonctionnalité, on comprend la pertinence de l’usage. », commente Christian du Tertre, économiste. Ainsi, par exemple, Michelin ne facture plus les pneus et s’engage auprès de professionnels du transport routier en garantissant une consommation réduite de carburant grâce à un bon usage du pneu. Un engagement rendu possible grâce à de nombreux services associés pour une meilleure gestion du cycle de vie du pneu.

* Entreprise de taille intermédiaire

par Estelle Cuiry

Nekoé loiret
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn