Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

L’usine Récipharm de Monts doublement gagnante

Doublé gagnant pour l’unité du suédois Récipharm installée en Touraine. Elle a obtenu la mise en forme pharmaceutique du vaccin américain Moderna et le prix spécial du jury national Choose France.

Les entreprises de deux pays scandinaves implantées en Val de Loire ont été distinguées en fin d’année par le jury du prix national « Choose France ». Comme son nom le laisse entendre, ce prix a pour objectif de récompenser les entreprises à capitaux étrangers qui ont choisi de s’implanter et de se développer sur le territoire national. Il s’agissait de la deuxième édition de ce concours organisé par Business France, sous l’égide du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et en partenariat avec les Etats de la France.

Un délai d’adaptation record

Cette édition, dédiée aux « territoires », a décerné cinq prix dont deux concernent des entreprises installées en Centre-Val de Loire. Le hasard fait qu’il s’agit de deux entreprises de l’industrie pharmaceutique dont les sièges sont situés dans des pays scandinaves : le Danemark pour Novo Nordisk (Chartres, Eure-et-Loir) et la Suède pour Recipharm (Monts, Indre-et-Loire). Le prix de la transition écologique a été décerné au fabricant d’insuline Novo Nordisk (lire par ailleurs).

 

Récipharm a reçu le prix spécial du jury en raison de son engagement dans la lutte contre le fléau mondial que constitue la Covid-19. Le jury a souligné l’efficacité et la célérité de l’entreprise pour la mise en forme pharmaceutique du vaccin Moderna. Ce processus industriel, qui aurait nécessité près de trois ans en temps normal, a pu être bouclé en quatre mois seulement.

40 millions d’investissements

L’usine de Monts, qui produit habituellement des anesthésiants, a, en effet, été choisie par la firme américaine Moderna, dirigée par le français Stéphane Bancel, pour assurer le remplissage et le conditionnement des flacons du vaccin à ARN messager. La matière active sera fournie par la firme suisse Lonza.

D’importants investissements immobiliers et matériels ont été réalisés à hauteur de 40 millions d’euros pour répondre aux impératifs de production. Celle-ci devrait être de l’ordre de deux millions de flacons par mois, une fois les chaînes de conditionnement lancées en ce début d’année. L’embauche de 60 nouveaux collaborateurs est prévue afin de renforcer l’effectif actuel de 250 personnes. L’agence régionale de développement économique DEV’UP et le Conseil régional accompagnent Recipharm pour le recrutement et la formation des futurs salariés.

Le groupe Recipharm s’est installé à Monts en 2007 en rachetant l’usine AstraZeneca, ce qui constituait sa première acquisition hors de Suède. Il est présent aujourd’hui dans une dizaine de pays européens, emploie plus de 7 000 personnes et a réalisé 740 millions d’euros de ventes en 2019.

Par Bruno Goupille

 

 

Novo Nordisk aussi

Spécialisé dans les produits de lutte contre le diabète, le laboratoire pharmaceutique du danois Novo Nordisk implanté à Chartres (Eure-et-Loir) a reçu le prix « Choose France 2020 » dans la catégorie transition écologique. Cette distinction récompense l’engagement du site, où travaillent 1 300 personnes, pour privilégier les énergies vertes et réduire ses émissions de CO2. 40 millions d’euros ont été engagés depuis 2019 dans cet objectif.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn