Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

L’U2P accompagne les entreprises artisanales pour la reprise

Géraldine Ferteux, Présidente de l’UP Centre-Val de Loire

[Publi-Information]

Organisation représentative des entreprises de proximité, l’U2P regroupe quatre grandes familles professionnelles : les artisans du bâtiment, les métiers de service et les métiers de bouche ainsi que les professionnels libéraux indépendants. Elle défend leurs intérêts et les représente dans les instances régionales que départementales, dont l’organisation et la gestion sont paritaires. Au niveau national, l’U2P représente 3 millions de TPE-PME soit les 2/3 des entreprises françaises.
En région Centre-Val de Loire, outre les professions libérales, l’U2P représente près du tiers des 56 000 artisans au cœur de l’économie réelle. Ses priorités portent notamment sur la formation et le soutien à l’économie locale. A ce titre, elle accompagne les entreprises artisanales sur le chemin de la reprise économique. L’U2P présentera des listes de candidats aux élections des chambre de métiers en octobre prochain.

 

INTERVIEW de Géraldine Ferteux, présidente d’U2P Centre-Val de Loire

« Les professionnels de proximité, acteurs du développement local »

Géraldine Ferteux préside l’U2P du Centre-Val de Loire depuis trois ans. Coiffeuse à Chambray-les-Tours (Indre-et-Loire), elle est également présidente de la CNAMS Centre-Val de Loire et de l’union nationale des entreprises de coiffure 37/41.

L’Epicentre : Quelles sont les missions principales de l’U2P ?

Géraldine Ferteux : L’U2P est l’une des trois organisations patronales représentatives au niveau national, régional, départemental et interprofessionnel. A ce titre, des représentant de l’U2P siègent dans toutes les instances paritaires comme le CESER, l’URSSAF, la Carsat, la CPAM, Pôle Emploi, les tribunaux de commerce, les conseils de prud’hommes, …etc.

C’est notre rôle de représentation et de défense des intérêts de nos adhérents, mais nous avons aussi un rôle de promotion des métiers de proximité. Nous souhaitons favoriser un environnement économique, fiscal et social, propice au développement des entreprises que nous représentons.

Quelles sont les priorités de l’U2P en région Centre-Val de Loire ?

G.F. : L’une de nos grandes priorités est centrée sur la formation professionnelle et l’emploi. Nous intervenons auprès de tous les opérateurs de ce secteur pour développer la formation dans nos métiers et favoriser le retour à l’emploi des personnes en rupture avec le monde du travail. L’U2P est signataire du pacte régional économique et social prend toute sa part dans le plan « un jeune, une solution ». Il faut savoir que les entreprises de proximité forment la moitié des apprentis du pays.

L’autre grande priorité est de soutenir l’économie locale au travers des métiers de proximité.
De quelle façon l’U2P peut-elle soutenir l’économie locale ?

G.F. : Du fait de notre présence au sein de toutes les instances économiques, sociales et juridiques, nous portons la voix des professionnels de proximité pour favoriser les conditions de développement au cœur de l’économie réelle. Par exemple, nous intervenons auprès des structures économiques régionales pour essayer d’amortir les effets de l’augmentation du coût des matières premières qui mettent en difficulté les métiers du bâtiment.

Quels sont les domaines sur lesquels vous exercer une vigilance particulière pour la défense des professionnels de proximité ?

G.F. : L’U2P est particulièrement attentive au projet de refonte du code de l’artisanat envisagé par le gouvernement. Nous veillerons à ce que la réforme ne remette pas en cause les principes de qualifications, de labels et brevets des différents métiers que nous représentons en intervenant auprès des élus et parlementaires.

Nous menons aussi des combats contre la concurrence déloyale créé par de fausses activités artisanales ou le travail dissimulé. L’U2P souhaite également faciliter l’accès des professionnels de proximité aux marchés publics et aux financements européens en simplifiant les procédures.

Défendre les professionnels de proximité, c’est promouvoir une économie créatrice de richesses et d’emplois, source de cohésion sociale et actrice du développement durable.

Les engagements de l’U2P pour les élections des Chambres de Métiers :

L’U2P s’engage avec conviction dans les élections aux Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) qui auront lieu du 1er au 14 octobre prochains.

La liste « LA VOIX DES ARTISANS » présentée par l’U2P est composée d’artisans issus de tous les métiers de l’artisanat, qui se mettront au service exclusif des artisans et ne braderont pas leurs intérêts au profit des grandes entreprises, à la différence des listes des organisations concurrentes.

Nous sommes 1 700 000 artisans en France, notre voix doit compter. C’est pourquoi, au-delà des combats déjà engagés par l’U2P, les candidats « La Voix des Artisans » prennent sept engagements principaux :

  • Nous assurerons un service de proximité à chaque artisan, au plus près de son lieu d’activité, par l’intermédiaire de la Chambre de niveau départemental et des commissions territoriales de proximité
  • Nous garantirons une gestion performante des Centres de formation d’apprentis -CFA afin qu’ils répondent efficacement aux besoins en compétences des entreprises artisanales
  • Nous mènerons une politique active de développement des activités artisanales dans le centre des villes et des villages
  • Nous placerons au cœur de notre action la simplification des formalités administratives, notamment en défendant le principe d’une déclaration unique et simplifiée pour toutes les administrations
  • Nous renforcerons l’accompagnement des artisans, des porteurs de projet et des créateurs-repreneurs d’entreprise artisanale
  • Nous défendrons auprès des collectivités territoriales un aménagement commercial et urbain adapté à l’activité des artisans (régulation des ouvertures de grandes surfaces, stationnements en zone de chalandise) et qui ne fasse pas obstacle à leurs déplacements (restrictions de trafic et zones à faible émission -ZFE-)
  • Nous mutualiserons les moyens des CMA pour optimiser le service aux artisans ; nous nous opposerons à la fusion des CMA et des CCI pour continuer à défendre les besoins spécifiques des entreprises artisanales

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn