Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Loiret : les grandes enseignes misent sur l’agriculture locale

Marine-Guerineau-Attray

Grâce à la plateforme Approlocal, Marine Guerineau a vendu plusieurs centaines de kilos de farine aux grandes surfaces.

Depuis septembre 2019, le Département du Loiret soutient financièrement la plateforme Approlocal. Celle-ci met en relation les professionnels de l’alimentation et les producteurs locaux, un avantage pour tous pendant le confinement dû au Covid-19.

Au dernier trimestre 2019, le Département du Loiret et la Chambre d’Agriculture du Loiret ont décidé d’agir pleinement pour favoriser l’alimentation locale en lançant un projet alimentaire territorial (PAT), nommé « Mangeons Loiret ». Une enquête citoyenne a été menée afin de comprendre les habitudes et les attentes des consommateurs loirétains. Sans plus attendre, dans le même temps et le même cadre, le Département a commencé à soutenir financièrement Approlocal, une plateforme à destination des professionnels de l’alimentation pour préférer l’approvisionnement en produits locaux. Aujourd’hui, seuls les départements des Hauts-de-France et celui du Loiret se sont lancés dans cette aventure.
En plus de permettre aux consommateurs de manger local, cette fameuse plateforme permet aux producteurs d’écouler leurs stocks. « L’objectif premier de ces deux actions, menées de front depuis la fin de l’année dernière, est d’avoir recours à une nourriture de proximité et donc de saison, précise Marc Gaudet, président du Conseil départemental du Loiret. Mettre en avant les produits locaux, comme les asperges de Tigy ou les fraises solognotes, c’est renouer avec la consommation de proximité qu’on a laissé tomber à un moment donné… C’est aussi moins de camions sur nos routes. » L’idée est bien de « réapprendre à manger de saison ». A quoi bon déguster des fruits bio s’ils viennent d’Amérique du Sud ou des tomates en plein mois de janvier ? Au sein d’Approlocal, tous les produits ne sont pas issus de l’agriculture biologique ; tous ont leur place du moment qu’ils poussent dans le Loiret.

Sauver les filières en temps de confinement

Depuis le mois de décembre dernier, les producteurs locaux inscrits sur la plateforme ont été mis en relation avec les cuisines des collectivités, notamment celles des 57 collèges publics gérés par le Département. Au départ, le système, fonctionnant en circuit court, n’a été expérimenté que dans quelques établissements mais s’est rapidement étendu. Une réflexion pourrait être en cours auprès des Ehpad ; toutes les restaurations collectives peuvent effectivement bénéficier du système d’Approlocal. Récemment, plus de 15 moyennes et grandes enseignes loirétaines se sont également inscrites ces derniers mois, d’autant que jusqu’au mois de juin l’inscription est gratuite, du fait des crises sanitaire et économique actuelle. Car aujourd’hui, la consommation est bouleversée. Les Loirétains mais aussi les producteurs et les distributeurs se rendent compte des bienfaits du produit local. « Toute une économie agricole, de filière, peut se trouver sauver par la plateforme Approlocal, estime Marc Gaudet. La financer est une véritable aide les maraichers, notamment. » Les marchés, notamment, redeviennent de véritables lieux de consommation et de goût de la proximité même si, actuellement, nombre d’entre eux restent fermés*.

Par Claire Seznec. 

*Les marchés de proximité devraient de nouveau ouvrir bientôt, mais nous n’avons pas de date à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn