Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Les circuits courts se développent avec les collectivités

agri web

En Loir-et-Cher, seulement 20 % des productions passent par les circuits de proximité. La Chambre d’agriculture travaille donc sur ce sujet afin de mettre en relation l’offre et la demande, déployer des actions pour promouvoir, valoriser et développer ces circuits, mais aussi mettre en avant la valeur ajoutée des agriculteurs locaux.

Actuellement, l’équipe « circuits courts » de la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher (CA41) se mobilise autour de 4 axes de travaux, en partenariat avec le Conseil départemental et le Conseil régional. La logistique est le premier frein identifié face au développement des circuits de proximité : livraison, conditionnement, temps consacré par les producteurs, adéquation de l’offre et la demande… « Il s’agit de structurer la mise en œuvre d’une logistique pour acheter local, afin de permettre aux producteurs de bénéficier de réseaux de distribution vers la restauration collective par un système de plateformes logistique et numérique, mais aussi vers la restauration commerciale pour les particuliers », explique Fabrice Ginalhac, responsable du pôle « Forêt, environnement, énergie, territoires ». Des études de faisabilité sont en cours de réalisation et 2020 devrait voir les premiers aboutissements concrets de la démarche. La massification et l’acheminement des produits locaux vont être organisés. « En parallèle, nous accompagnons les producteurs pour qu’ils puissent obtenir la certification Haute valeur environnementale, signe de qualité reconnu dans la loi Egalim pour pouvoir fournir la restauration collective ». Afin d’optimiser la logistique, une approche par territoire est privilégiée. En lien avec différents partenaires du territoire, un projet de réseau de magasins de producteurs/plateformes logistiques pourrait voir le jour et la Chambre d’agriculture accompagne les agriculteurs sur la définition de leur place et de leur rôle dans ce projet.

Approvisionnement local
Le deuxième axe de travail est la simplification de l’approvisionnement local des professionnels de la restauration collective. Pour cela, un forum de l’alimentation de proximité est organisé. Et la CA41 participe au déploiement d’outils numériques qui met au service des acteurs du territoire une plateforme de mise en relation internet, respectueuse du code des marchés publics, favorisant les échanges entre les acheteurs de la restauration collective et les fournisseurs de produits agricoles. Les producteurs sont donc informés sur cet outil, incités à s’inscrire et accompagnés dans son utilisation. Il s’agit de favoriser l’approvisionnement de produits locaux en restauration collective et commerciale par la mise en relation des acteurs de l’alimentation (cuisiniers et producteurs) comme l’accompagnement des producteurs. Pour faire connaître l’offre agricole locale, un annuaire a été réalisé, à destination des professionnels de cuisines (chefs, gestionnaires de restaurants…), avec les producteurs locaux opérationnels pour fournir le marché de la restauration collective. La CA41 assure aussi la mise à jour et le référencement des producteurs sur le dispositif de cartographie interactive « Saveurs 41 » (www.saveurs41.fr), destinée aux particuliers. 


Mise en relation
Cette mise en relation des acteurs passe aussi par la découverte et la compréhension mutuelles des métiers de chacun. « Un travail est mené autour de la restauration commerciale avec les chambres consulaires et la Chambre de métiers et de l’artisanat afin de promouvoir auprès des artisans, l’utilisation de produits locaux dans la fabrication de pâtisserie répondant à la charte « 100 % fait maison », par exemple », explique Fabrice Ginalhac avant d’ajouter : « Des journées découvertes chez les producteurs afin qu’ils puissent les rencontrer et échanger avec eux  sont envisagées ». Un catalogue des producteurs du Loir-et-Cher produisant des denrées pouvant être utilisées dans la fabrication des pâtisseries (petits fruits rouges, produits laitiers, noisettes, huiles, miels, farine, safran) est également mis à jour. « L’objectif est aujourd’hui d’aller plus loin, de structurer cette démarche au profit du développement de l’artisanat local et de l’approvisionnement en produits frais, locaux et de saison pour lesquels les agriculteurs de Loir-et-Cher travaillent tous les jours ». Cette promotion est coordonnée dans le cadre d’un partenariat avec les restaurateurs de métiers et la Chambre de commerce et d’industrie, pour communiquer et présenter les produits locaux utilisés chez les restaurateurs du département.

Nouveaux produits Enfin, les équipes de la CA41 se penchent aussi sur le développement de produits alimentaires territorialisés. Des projets de valorisation de produits et marque de territoire Sologne et Perche sont en train d’émerger. Par exemple, sur le territoire du Perche, la race bovine Saosnoise Percheronne, d’une qualité bouchère prometteuse se développe afin d’être identifiée comme telle auprès des consommateurs. « Il s’agit de créer les conditions nécessaires à l’organisation et la structuration de filières locales de la production à la consommation, créant de la valeur ajoutée pour les professionnels, sur la base de circuits de vente haute qualité », souligne Fabrice Ginalhac. Ainsi, les porteurs de projet sont accompagnés via l’animation de groupes, de producteurs et partenaires, afin de faire évoluer les projets et leur permettre d’aboutir à des actions concrètes. 

 

Plus d’infos :
Chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher – 11-13-15 rue Louis Joseph Philippe – CS 41808 – 41018 BLOIS Cedex

Tél. : 02 54 55 20 00 – Fax : 02 54 55 20 01 – accueil@loir-et-cher.chambagri.fr – https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/chambre-dagriculture-de-loir-et-cher/

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn