L’équipementier agricole Kverneland fait souche dans le Loiret

Franck Adam, directeur général de Kverneland France, est à la tête du nouveau siège national de la marque.

Le spécialiste des charrues trace profondément son sillon en terre de Beauce. Figurant parmi les leaders mondiaux du machinisme agricole, le groupe norvégien Kverneland, passé sous pavillon japonais en 2012, a choisi de conforter son siège social français en construisant un nouveau bâtiment sur la zone d’activités d’Orléans-Charbonnière.

Il a quitté ses anciennes installations de Saint-Jean-de-Braye pour une structure ultramoderne à Marigny-les-Usages. Il est le premier occupant de l’extension de 50 hectares du parc d’activités dont il a acheté sept hectares.

Les 5 300 mètres carrés couverts abritent un vaste et lumineux hall d’exposition, des ateliers et des aires de stockage, ainsi que les bureaux où travaillent 45 salariés. Les charrues, herses, semeuses et machines de pulvérisation, ne sont pas fabriquées sur place, mais préparées avant la livraison aux agriculteurs et coopératives. À destination essentiellement commerciale, le site dispose d’un champ de quatre hectares et d’une piste pour les essais du matériel.

Centre de formation

Le nouveau siège de Kverneland joue aussi un rôle de centre de formation pour les commerciaux des 280 concessionnaires de l’enseigne auxquels s’ajoutent les 80 agences de Kubota. « Nous accueillons près de 400 vendeurs par an pour les former à la présentation des nouvelles machines », explique Franck Adam, le directeur général de Kverneland France.

Outre les engins de sa propre marque, le site commercialise les machines agricoles Vicon et Kubota. « C’est la première fois que le logo Kubota est apposé sur la façade d’un siège de Kverneland », se félicitait Franck Adam lors de l’inauguration du bâtiment, le 16 novembre dernier. Pour la circonstance, les dirigeants du groupe nippon avaient fait le déplacement ainsi que le vice-président de la filiale norvégienne.

4 500 machines vendues par an

Le géant japonais Kubota (14 Md€ de chiffre d’affaires) a investi plus de 13 millions d’euros dans le nouveau siège français en terre orléanaise. Il fonde de grands espoirs de développement commercial sur le renforcement de cette implantation déjà performante avec 4 500 machines vendues par an.

L’ouverture du nouveau siège de Kverneland tourne une nouvelle page dans l’histoire du machinisme agricole orléanais. Une page ouverte en 1886 par Rivierre-Casalis, à Fleury-les-Aubrais où travailleront jusqu’à 1 200 personnes, devenue Greenland en 1990, avant l’acquisition par le norvégien Kverneland en 1998, puis le rachat par Kubota en 2012. Ainsi va la mondialisation agricole.

Par Bruno Goupille

Sélectionné pour le SIMI

Lumineux et aérien, le bâtiment du nouveau siège de Kverneland est sélectionné pour l’un des prix attribués lors du SIMI, le salon international de l’immobilier d’entreprise qui doit se tenir à Paris début décembre.

 

Pilotée par le cabinet Diderot Real Estate, assisté par l’agence Arthur Lloyd d’Orléans, la réalisation de l’immeuble, signé AXiomE Architecture, et de son implantation obéit à des principes de qualité environnementale et architecturale sanctionnés par l’obtention du label BREEAM. Le bâtiment intègre des fonctions de gestion de l’énergie, de l’éclairage et de l’eau, en particulier avec la récupération des eaux de pluie pour l’usage sanitaire et le lavage des machines agricoles.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn