Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Le slow tourisme : nouveau concept de voyage

conférence slow tourisme

La conférence « Et si on misait sur le slow tourisme » était menée par Luc Mazuel, docteur en géographie, enseignant-chercheur et co-fondateur du Labo d’idées KIPIK Conseils. 

Dans le cadre du Carrefour du tourisme, rendez-vous annuel des professionnels du tourisme, la Chambre de commerce et d’industrie de Loir-et-Cher et l’Agence de développement touristique de Loir-et-Cher – Cœur Val de Loire proposait une conférence sur le thème « Et si on misait sur le slow tourisme ? », fin novembre à Blois.

Le Carrefour du tourisme est le rendez-vous annuel de tous les professionnels du tourisme, organisé conjointement par la Chambre de commerce et d’industrie de Loir-et-Cher et l’Agence de développement touristique de Loir-et-Cher – Cœur Val de Loire. Hébergeurs, sites touristiques, prestataires de loisirs et institutionnels du tourisme se retrouvent pour une bourse d’échanges au mois de mars, afin de se rencontrer, de présenter leurs nouveautés et de diffuser leurs documentations. Puis, en fin de saison, une conférence est proposée sur une thématique. Cette année, elle a eu lieu le 25 novembre dans les locaux de la Maison des entreprises, à Blois, sur le thème « Et si on misait sur le slow tourisme ? ». Elle était menée par Luc Mazuel, docteur en géographie, enseignant-chercheur et co-fondateur du Labo d’idées KIPIK Conseils. Selon Babel.Voyages.com, le spécialiste du voyage responsable : « Le slow tourisme, qui a émergé au début des années 2000, est un nouveau concept de voyage qui s’inspire du slow food, […] ; il s’agit de prendre le temps de découvrir une destination, d’apprécier les paysages, en privilégiant notamment des destinations proches et des moyens de transports moins polluants (à pied, à cheval, à vélo ou en bateau) ».

Une forme de tourisme en pleine expansion qui correspond aux nouveaux modes de consommation plus « responsables ». Le Loir-et-Cher, avec son patrimoine naturel riche et diversifié, est un territoire propice au développement du slow tourisme. Une table ronde a suivi la conférence avec 4 professionnels du tourisme. Michel Talvard, directeur de l’Agence de développement touristique Mayenne Tourisme, est intervenu pour présenter le travail réalisé pour poursuivre le développement de l’offre touristique mayennaise. En effet, le territoire a réfléchi à son positionnement et s’est tourné vers le slow tourisme en mettant en place une stratégie concertée avec les élus, partenaires institutionnels et professionnels. Cela a fait émerger une marque fédératrice : les Slowlydays. L’idée étant de ne pas pousser la destination vers les cibles mais plutôt leur démontrer le bénéfice qu’ils auraient à passer un séjour en Mayenne. Laurence Herlin-Lemaire, directrice commerciale du Domaine Riberach, situé dans une ancienne cave coopérative réhabilitée (près de Perpignan), a présenté ce lieu tendance, zen, écolo, avec un hôtel 4 étoiles, un restaurant étoilé et un spa, idéal pour les amateurs de slow life. La présidente de l’association « Millière Raboton, homme de Loire », Agnès Legout-Catelain a parlé des prestations qu’elle propose : balade en toue sur la Loire pour découvrir le fleuve autrement entre Chaumont-sur-Loire et Amboise. Enfin, Mathilde Sauvète, viticultrice au Domaine Sauvète, à Monthou-sur-Cher depuis cinq générations, a présenté son activité. En plus de la vente aux particuliers de leurs vins d’appellations Touraine Chenonceaux, Touraine et Crémant de Loire, la famille a développé des animations oenotouristiques pour adultes et enfants. L’occasion d’expliquer le quotidien de leur métier, l’histoire de la région et de leur famille, ainsi que la genèse de toute leur gamme de vins de manière ludique.

Chloé Cartier-Santino

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn