Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Le promoteur immobilier Exia sur tous les fronts

Exia-Saran-Chatonnerie

A Saran, face à l’ancien site Quelle, le programme de la Chatonnerie prévoit un ensemble résidentiel de 295 logements dont 209 en résidence collective. ©Exia

Entreprise familiale centenaire, le promoteur immobilier Exia multiplie les projets sur la métropole orléanaise avec notamment d’importantes réalisations à Saran et la Chapelle-Saint-Mesmin.

Pour se définir, Exia a trouvé l’élégante appellation d’ensemblier urbain. Une définition qui résume à la fois ses activités dans le domaine de la promotion immobilière et de l’aménagement tout en soulignant la diversité de ses interventions. Car c’est bien un ensemble de métiers immobiliers qu’exerce Exia dans trois grands secteurs : la promotion, l’aménagement et l’acquisition, et la restructuration d’actifs immobiliers.

Ce panel d’activités s’est constitué progressivement autour du métier historique de construction de locaux professionnels initié par l’entreprise Jalicon en 1919 à Ingré. Un siècle plus tard, même si elle a changé de nom il y a 10 ans pour devenir Exia, la société est toujours familiale et affiche quatre générations d’entrepreneurs. Michel Jalicon,a fondé et dirige l’activité foncière, tandis que son fils Charles et sa fille Marie-Anne Lingard ont repris la promotion et l’aménagement. Toujours localisée sur la zone industrielle d’Ingré, la Foncière Exia a acquis au total 250 000 mètres carrés de locaux professionnels dont 50 000 au cours des trois dernières années.

L’essor de la promotion résidentielle

Au cours de ces dernières années, l’activité de promotion immobilière d’Exia a connu un essor considérable dans le secteur résidentiel, c’est-à-dire destiné au logement privé. Portées par la croissance démographique de la métropole orléanaise, les constructions d’immeubles et de lotissements se sont développées à un rythme soutenu. « Nous sommes passés d’une cinquantaine de lots réalisés chaque année à plus de 250 depuis trois ans », précise Emilie Guesdon, directrice de la promotion immobilière.

Les perspectives à court terme renforcent cette tendance avec de nombreux projets de toute nature totalisant plus de 500 lots. La diversité est au rendez-vous avec de petits ensembles résidentiels de « cœur de ville », ou au contraire de vastes projets d’aménagements sur de grands espaces.

Concernant les petits ensembles résidentiels, Exia a dans ses cartons 18 lots à Saint-Jean le Blanc (lancement des travaux en janvier 2021), 23 logements à Orléans-Saint-Marceau (travaux au deuxième trimestre 2021), 23 logements pour un bailleur social à Artenay, et 26 logements collectifs à Chartres (travaux en fin d’année).

46 logements quai Saint-Laurent

Dans une catégorie de réalisations de taille plus importante, le promoteur a livré en juillet une résidence de 47 logements à Ormes dont tous les lots ont été vendus en cinq mois. De la même manière, à Saint-Cyr-en-Val les 65 appartements de l’ensemble immobilier qui doit être livrés en deux tranches d’ici l’été prochain sont pratiquement tous réservés. A Orléans, le projet de construction en co-promotion de 46 logements quai Saint-Laurent, sur l’emplacement d’une ancienne entreprise de montage de pneumatiques, devrait connaître le même engouement.

A plus long terme, le pôle promotion prépare deux programmes d’envergure, l’un à Saran sur 5,6 hectares et l’autre à la Chapelle-Saint-Mesmin sur 12 hectares. Le terrain de Saran est une friche située sur la RN 20, face à l’ancien bâtiment Quelle. Le programme prévoit des bâtiments commerciaux, dont un magasin Lidl (ouverture en mars 2021), et un ensemble résidentiel de 295 logements. « 209 lots seront en résidence collective dans des bâtiments de trois étages en cœur d’ilot, les autres lots étant constitués de 24 maisons en accession et d’environ 62 logements locatifs aidés », explique Emilie Guesdon.

Innovation régionale pour la gestion des eaux pluviales

L’aménagement du terrain de Saran fait l’objet d’un soin particulier pour la gestion des eaux pluviales. « Afin de ne pas saturer le réseau, chaque parcelle en pleine terre est reliée à un système de collecte des infiltrations aboutissant à des bassins de rétention paysagés. Ce sera une première régionale », ajoute Emilie Guesdon. La démolition des anciens entrepôts du site de la Chatonnerie a été achevée cet été et les travaux vont pouvoir débuter avec un première livraison de 182 logements en juin 2022, suivie d’une deuxième fin 2023 pour les 113 lots suivants.

A La Chapelle-Saint-Mesmin, c’est sur l’ancien site Michelin qu’Exia prévoit, en complément d’activités tertiaires, la création de 140 terrains à bâtir ainsi que la construction de 210 logements dont 70 en locatifs sociaux. Une résidence service pour seniors serait également édifiée à proximité de l’actuel EHPAD. Les nombreuses études et procédures administratives en cours repoussent le début des travaux au printemps 2022. De quoi encore engager d’autres programmes d’ici là.

Par Bruno Goupille

 

EXIA  – Immobilier Résidentiel – Promotion et Aménagement

8 rue Lavoisier 45140 INGRE- 02 38 43 80 80

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn