Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

EACVL : la deuxième phase de son développement est lancée !

20200824_092353
[Publi-Information]

L’entreprise adaptée Centre-Val de Loire EACVL, située à Ormes, aborde la deuxième phase de son développement. En plus de son activité constante, la société cherche à se développer en local et ainsi ne plus dépendre des fluctuations d’un marché économique malmené par la crise sanitaire.

Grosse semaine pour EACVL ! L’entreprise adaptée Centre-Val de Loire a en effet traité 10 000 contenants par soufflage-aspiration par air ionisé pour un important client cosmétique. Les pots, tubes, flacons en plastique ou en verre sont ainsi dépollués : 99,6 % des impuretés sont évacuées. « Le client pour lequel nous opérons se trouve à Chartres. Cela nous ouvre donc un large champ de développement avec les autres membres de la Cosmetic Valley, dont nous faisons partie, indique David Languille, directeur. Cette activité devrait nous assurer de l’activité toute l’année. »

D’ici quelques jours, un des trois principaux verriers français viendra valider le process et les locaux ormois.

Autre actualité d’importance : l’obtention de la certification Ecocert. « Nous espérons l’obtenir d’ici la fin de l’année. Elle va nous permettre d’étendre les opérations de remplissage aux produits bio. »

Être acteur de son futur

L’activité principale actuellement concerne le montage et le conditionnement de coffrets de Noël. « On est en pleine puissance dessus, révèle David Languille. On a fait appel à l’intérim et à Cap emploi pour augmenter nos effectifs de manière contrôlée. Nous avons mis en place une organisation qui nous permet d’avoir moins d’employés par atelier pour répondre aux règles sanitaires mais il s’agit d’un personnel très ciblé pour répondre aux exigences de nos clients en termes de délai et de qualité. Nous avons mené un gros travail sur l’ergonomie des postes de travail. Ici, dans le monde du handicap, on ne se dit pas que les choses imposées sont des problèmes, on se demande plutôt comment on s’organise pour les mettre en place, en étant ainsi acteurs de notre futur. »

Être acteur de son futur, cela passe aussi par un bon réseau, pour développer de nouvelles activités. Et pour activer ce réseau, David Languille vient de recruter un chargé de développement commercial qui aura la charge de trouver de nouveaux clients et de nouvelles perspectives, à côté de l’activité constante et régulière de l’entreprise. Toujours le même leitmotiv pour l’EACVL : ne pas subir et avoir un coup d’avance ! Malgré tout, « on reste prudent, commente David Languille. Il y a actuellement trop d’incertitudes sur les marchés pour que nous puissions nous dispenser d’aller chercher d’autres projets. Nous souhaitons privilégier le local, les circuits courts. Made in France, made in région Centre-Val de Loire, made in Loiret… Tous acteurs pour faire fonctionner un circuit économique local ! On peut garantir la qualité des produits. Plus les circuits seront courts, plus on aura de chances de s’en sortir facilement, ensemble ! »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn