Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Le Fonds Agir Pour l’Emploi (FAPE) d’EDF soutient la régie de quartier Respire

Anne-Sophie Bonneville, directrice de la régie de quartier Respire, a reçu du FAPE un chèque de 22 500 euros.

L’association Respire à Saint-Jean-de-la-Ruelle (45) est l’une des onze structures qui a bénéficié du FAPE EDF dans la région Centre-Val de Loire.

A l’échelle nationale, en 2020, le FAPE EDF représente 318 projets soutenus, plus de 12 000 donateurs, près de 800 000 euros de dons reçus et 2,4 millions d’euros d’aides accordées au total. En région Centre-Val de Loire, le FAPE a remis, fin septembre, une dotation globale de plus de 180 000 euros à onze structures qui agissent en matière d’insertion. Les membres du FAPE regroupent les salariés et les retraités d’EDF ainsi que des syndicats tels que la CFDT, la CGT, FO et la CFE-CGC. Depuis 2013, le FAPE a soutenu plus de 110 projets d’insertion en région Centre-Val de Loire.

Une association intergénérationnelle.

Parmi ces projets, la régie de quartier Respire est l’une des bénéficiaires du FAPE EDF. Respire est une association créée en 1993 par la ville de Saint-Jean-de-la-Ruelle et un bailleur social. Elle propose des services de proximité pour les habitants du quartier des Salmoneries. « Notre association travaille au quotidien pour améliorer les conditions de vie des habitants du quartier, favoriser le lien entre eux et créer de l’emploi » affirme Anne-Sophie Bonneville, directrice de la régie de quartier. Le public visé par l’association réunit les jeunes, les personnes à la recherche d’un emploi et les retraités. Parmi les services proposés par la régie de quartier, on retrouve la collecte d’encombrants et de matières recyclables, une auto-école, une vélo-école et un garage solidaire. En septembre dernier, l’association a mis en place des conseillers en mobilité afin d’orienter les personnes sur les différentes questions de mobilité.

Agissons pour l’emploi !

L’association compte aujourd’hui quarante salariés en insertion auxquels on doit ajouter quarante salariés permanents. Parmi eux, les Conseillers en Insertion Professionnelle (CIP) accompagnent les personnes à la recherche d’un emploi. Un diagnostic des problèmes rencontrés par l’individu est d’abord effectué. Cet état des lieux apparait nécessaire car il permet de connaitre les freins à lever pour insérer la personne professionnellement. Cette étape n’en est pas moins difficile car les individus cumulent souvent les problèmes. Il s’agit ensuite pour le CIP de construire un projet professionnel propre à chacun et de choisir les formations efficaces pour atteindre cet objectif. Le CIP organise ainsi des ateliers individuels et collectifs avec les personnes à la recherche d’un emploi.

Soutenir et être soutenu.

L’argent reçu par l’association lui a permis d’acheter un broyeur de branches utilisé lors de l’entretien des espaces naturels et des jardins des particuliers. Un autre véhicule a pu être acheté et est utilisé par le service de nettoyage. Ces deux véhicules ont permis d’améliorer les conditions de travail des salariés de ces deux services. Les fondations comme le FAPE EDF fournissent des subventions de projet, différentes des subventions de fonctionnement. Les subventions de projet sont basées sur des propositions précises et définies à l’avance. L’association a ainsi d’autres projets en cours : le développement du garage solidaire, le renouvellement d’une partie des véhicules de l’association et un besoin important en matériel.

https://respire.org/

Par Maxence Yvernault

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn