Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

La décarbonation, grande lauréate du plan de relance écologique

La décarbonation de l’industrie a mobilisé 80% des subventions attribuées par l’ADEME pour le volet écologique du plan de relance régional. Au total, 24 millions d’euros ont été attribués à 96 entreprises et collectivités.

Le directeur régional de l’ADEME, Mohamed Amjahdi, présente le bilan du volet écologique du plan de relance en Centre-Val de Loire.

Le fabricant de panneaux de bois Swiss Krono, à Sully-sur-Loire (Loiret), s’affiche comme le grand vainqueur du volet écologique du plan de relance en Centre-Val de Loire. Avec 11 M€ pour une installation de chaleur biomasse et 3,8 M€ pour des sécheurs basse température, il rafle près de 80% des 24 M€ attribués par l’ADEME, l’agence de la transition écologique en Centre-Val de Loire. En raison de ce dossier « poids lourd », auquel s’ajoutent la reconstruction du four de Pyrex à Châteauroux (Indre), l’installation biomasse de Sidesup à Engenville (Loiret) et le système de récupération de chaleur de l’imprimerie Maury à Manchecourt (Loiret), la décarbonation de l’industrie constitue la part largement majoritaire du « gâteau » régional des subventions distribuées au titre de la transition écologique. Un choix qui s’inscrit dans l’objectif national de positionner la France en tête de l’économie décarbonée européenne, comme l’a rappelé le directeur régional de l’ADEME, Mohamed Amjahdi, lors d’une conférence de presse le 28 septembre à Orléans.
117 M€ d’investissements
En comparaison, les autres domaines ciblés semblent se partager une portion congrue, de 5 M€ tout de même, avec 1,7 M€ pour l’économie circulaire, 1,1 M€ pour la transition écologique des TPE-PME, 1,1 M€ pour la reconversion de friches, et un peu moins de 1 M€ pour l’agriculture et le tourisme durables.
Si les sommes attribuées sont moins élevées, elles concernent toutefois une grande diversité de projets avec, au total, 96 entreprises, collectivités et associations bénéficiaires. Au palmarès des départements lauréats, le Loiret se détache dont très largement (18 M€), suivi par l’Indre (1,9 M€) en raison du projet Pyrex, l’Indre-et-Loire (1,3 M€), l’Eure-et-Loir (1,2 M€), le Loir-et-Cher (340 K€), et le Cher (303 K€).
Les 24 M€ d’aides distribués par l’ADEME régionale depuis 2020 viennent épauler des projets d’investissements représentant un montant total de 117 M€.
Les investissements relatifs à la décarbonation vont éviter la propagation dans l’atmosphère de quelque 64 575 tonnes de CO2 par an. L’équivalent de la pollution engendrée par une voiture au bout de …22 500 tours du monde !
Des crédits du plan de relance dédiés à l’écologie sont encore disponibles jusqu’en 2022. Des dossiers sont en cours d’instruction et l’ADEME estime qu’elle arrivera à un total de 120 projets soutenus en fin d’année pour près de 50 M€. De quoi supprimer encore quelques milliers de tours du monde polluants !

Bruno Goupille

Renseignements complémentaires : www.agirpourlatransition.ademe.fr

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn