Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

La Carsat accompagne les chefs d’entreprise pour les aider à prévenir les risques professionnels

IMG_20200115_142713

Benjamin Clément présente ses nouveaux équipements, financés en partie grâce à une aide de la Carsat. Crédit : E. Cuiry

Une des trois missions de la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail, c’est de prévenir les accidents du travail et des maladies professionnelles. Pour cela, l’organisme accompagne les entreprises dans leur démarche d’aménagement des postes de travail.

Témoignage de Benjamin Clément, patron du restaurant Don Camillo à Orléans, qui a bénéficié de son aide.

Sur un salon professionnel, Benjamin Clément, patron du restaurant orléanais Don Camillo, entend parler de matériel qui améliorerait nettement le confort de travail de ses salariés et diminuerait le risque d’accident. Il apprend par exemple que le simple fait d’essuyer des verres toute la journée entraîne 17 000 arrêts de travail par an ! Le montant du devis qui lui est alors transmis est trop élevé pour qu’il puisse se permettre de le financer seul. On lui parle alors de la Carsat. En effet, chaque jour, les contrôleurs de sécurité et les ingénieurs conseil de la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) accompagnent et conseillent les entreprises sur le terrain, pour les aider à préserver la santé et la sécurité des salariés. En 2019, la Carsat Centre-Val de Loire a accompagné 2871 chefs d’entreprise. Pourquoi pas lui ?

En avril dernier, il démarre la rédaction d’un contrat de prévention. « Un accompagnement sur-mesure, expose Jacques Nardin, ingénieur conseil à la Carsat qui s’est occupé de ce dossier. En général, 30 à 40 % de l’investissement prévu pour améliorer la sécurité d’un établissement quel qu’il soit est pris en charge. Le pourcentage de l’aide est défini en fonction de la valeur du service rendu en termes de prévention. » Ainsi, sur un devis de 37000 euros hors taxes, l’aide de la Carsat s’est monté à 14000 euros. De plus, le restaurateur a bénéficié d’une formation sur la prévention et la sécurité : « Ça a été un cheminement de pensée. Ça m’a impacté. »

La sécurité dans le travail, un argument pour recruter

Un sol antidérapant a été posé dans la cuisine, une braisière, appareil qui évite l’utilisation de casseroles et de poêles et diminue le risque de brûlures et le port de charges lourdes, installée ainsi qu’un osmoseur qui évite d’avoir à essuyer les verres (un geste répétitif qui peut provoquer des troubles musculo-squelletiques) et un lave-vaisselle à capot qui se charge et se décharge sans que l’employé n’ait à se baisser. « Sans l’aide de la Carsat, je n’aurais pas pu mettre en place ce nouveau matériel », déclare Benjamin Clément. Or, il l’affirme : « le confort dans le travail est un vrai argument pour recruter. »

Alors, satisfait Benjamin ? Plutôt oui ! Depuis que les travaux ont été réalisés, son chiffre d’affaires a augmenté de 30 % et « le nouveau matériel y est pour beaucoup ! Il apporte la régularité dans la préparation du produit nécessaire pour faire de la qualité. » Et s’il achetait une nouvelle affaire, sa première action serait bien évidemment d’appeler la Carsat pour bénéficier de son expertise dans l’aménagement de son local en termes de prévention !

Par Estelle Cuiry

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn