Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Employeur de Sapeur-Pompier Volontaire : une relation gagnant-gagnant

SDIS 45
©UDR SDIS 45 FLORIAN AECK
[Publi-Information]

Le volontariat est au cœur du modèle de sécurité civile français, reposant sur l’engagement de citoyens qui consacrent une partie de leur vie à aider les autres. Être sapeur-pompier volontaire (SPV) et exercer une activité professionnelle n’est pas incompatible. En accord avec l’employeur, il est possible d’allier les deux activités. Mais quels sont les outils et avantages offerts aux employeurs qui emploient un SPV ?

Rencontre avec Michel Gougou, responsable de la promotion du volontariat au SDIS du Loiret.

 

Vous êtes Conseiller en Développement et Promotion du Volontariat au sein du SDIS du Loiret, pouvez-vous nous expliquer votre parcours et les missions du SDIS ?

 « J’ai intégré le SDIS il y a deux ans après avoir exercé plus de 32 ans dans le monde de l’industrie en qualité de cadre. Je suis Sapeur-Pompier volontaire depuis l’âge de 18 ans et j’ai concilié ces deux activités passionnantes en parallèle de ma vie de famille et de mon activité professionnelle.

Le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) du Loiret est un établissement public, juridiquement autonome avec une véritable culture d’entreprise, placé sous une double autorité : celle du Préfet pour la mise en œuvre opérationnelle et celle du Président du Conseil d’Administration (de droit le Président du Conseil Départemental, Marc Gaudet pour le Loiret) pour la gestion administrative et financière. Il est Financé par les contributions obligatoires des communes & EPCI et principalement par le conseil départemental. Avec un budget global en 2019 de 65.5 millions d’euros, le coût moyen par habitant était l’an passé de 76.8 €.

Dans le Loiret, cela représente 411 Sapeurs-Pompiers Professionnels, 1 983 Sapeurs-Pompiers Volontaires et 106 Personnels Administratifs et Techniques. Nous effectuons plus de 42 000 interventions par an soit une toutes les 12 mn.

Quelles sont les missions des sapeurs-pompiers ?

Les secours d’urgence et le transport des personnes victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes, la protection des personnes, des biens et de l’environnement mais aussi la prévention des risques et la préparation des mesures de sauvegarde et l’organisation des moyens de secours.

En d’autres mots, prévenir les dangers et porter secours aux quelques 675 000 Loirétains et aux plus de 23 000 entreprises implantées sur notre territoire.

Lorsque vous composez le 18 ou le 112, votre appel est pris en compte par un opérateur sur le site de l’Etat-Major. Afin qu’en tout point du territoire les secours puissent être projetés et selon la nature et la localisation de l’intervention, nos Sapeurs-Pompiers Professionnels et Volontaires interviennent.

Des professionnels et des volontaires ?

Oui, pour la population tout ceci est transparent, il n’est pas marqué « Professionnel ou Volontaire » dans le dos des Sapeurs-Pompiers, mais bien, « Sapeurs-Pompiers du Loiret » et tous sont formés afin d’intervenir au plus près et au plus vite. Des professionnels, là où la récurrence est la plus forte et donc principalement en zone urbaine (Orléans, Montargis, Pithiviers et Gien) et des volontaires en milieu rural, là où la sollicitation est plus faible (d’une fois par jour à une fois par semaine). Pour autant 46% des interventions sont assurées par nos volontaires et cette solution correspond au modèle de sécurité civil français considéré comme économiquement le plus viable et efficient tant pour les financeurs que les bénéficiaires que nous sommes tous.

Et cela fonctionne bien ?

Oui mais cela est perfectible car les mentalités, comme notre société, évoluent. Nous devons aujourd’hui convaincre les employeurs publics comme privés que si ce modèle économique est viable, il convient que chacun y participe. Nous connaissons un pic d’activité sur l’ensemble du territoire de 8h00 à 18h00 et malheureusement celui-ci s’oppose à la disponibilité de nos volontaires qui (et c’est bien normal) sont au travail.

 Alors dans certains secteurs, il n’y a pas de pompiers dans la journée ?

 Non, et les délais d’intervention peuvent être plus longs car il nous faudra projeter dans certains cas des effectifs d’une autre caserne. C’est pour cela que nous proposons aux employeurs de contractualiser avec le SDIS. C’est une véritable plus-value pour l’entreprise. Le Sapeur-Pompier véhicule des valeurs que l’entreprise recherche, telles l’envie, la cohésion, le travail en équipe, le goût de l’effort, la culture du risque, la prévention !

En calibrant ensemble, les modalités de mise à disposition, l’entreprise gère la disponibilité de ses salariés. Nos conventions sont flexibles et sur mesure, c’est toujours l’employeur qui pilote et décide.

Parce que l’engagement des Secours les plus proches sera toujours plus favorable pour faire face à une détresse vitale ou à un début de sinistre, nous avons besoin de cultiver les partenariats « Employeurs / Sapeurs-Pompiers Volontaires », notamment en secteur rural et périurbain.

Parce que la vie n’a pas de prix, mais que les secours ont un coût, le modèle de sécurité civile français repose sur la mixité sapeurs-pompiers professionnels et sapeurs-pompiers volontaires afin d’offrir une réponse opérationnelle la plus adaptée. 

Quels sont les avantages pour l’entreprise ?

Ils sont nombreux : employer un salarié qui exerce des missions de sapeur-pompier volontaire est une véritable plus-value pour un chef d’entreprise :

  • Un technicien du secourisme et de la sécurité à portée de main.
  • Un personnel responsable et engagé.
  • Un engagement civique et social pour votre entreprise.
  • Des outils et des avantages fiscaux offerts au réseau d’employeurs.
  • Un label « Employeur partenaire », pour informer vos clients et fournisseurs.
  • Un engagement qui s’inscrit également dans une démarche de RSE.

Comment mettre en place ce type de convention ?

D’une manière très simple, je viens présenter au chef d’entreprise les bases d’une collaboration dynamique pour tous et selon nos accords, nous présentons ensuite aux salariés intéressés ou déjà sapeur-pompier volontaire les possibilités de mise en œuvre. »

Contact :

michel.gougou@sdis45.fr

Tél. : 06 32 63 24 64

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn