EACVL : des investissements matériels et humains qui paient

20210125_124752
[Publi-information]

Les choses bougent pour l’Entreprise Adaptée Centre-Val de Loire (EACVL). De nouveaux aménagements et contrats, de nouvelles activités et perspectives qui permettent à la structure de regarder l’avenir avec optimisme.

Les mois passent et l’EACVL change ! De nombreux investissements et développements ont été réalisés dans les ateliers : d’abord, la création d’une salle dédiée à l’activité de soufflage-aspiration. « Nous avons des demandes de plus en plus importantes de la part de nos clients pour ce genre de prestations », explique David Languille, directeur. Ensuite, l’acquisition de nouvelles lignes de conditionnement en U et l’installation de douze tables de travail adaptées (réglables en hauteur et orientables) pour plus d’ergonomie et de confort pour les salariés. Des aménagements qui paient ! En effet, l’EACVL multiplie les contrats : remplissage de flacons de shampooing ; de boîtes de talc ; de sachets avec opercule pour le secteur pharmaceutique, de bouteilles de parfums et même… d’huile de figue pour l’agroalimentaire ! Par ailleurs, l’entreprise vient d’être retenue sur appel d’offres par un grand nom de l’industrie cosmétique. « Cela nous permet d’avoir une visibilité sur toute l’année 2021 et nous amène des perspectives très intéressantes, surtout dans le contexte actuel. » D’autres acteurs de l’industrie cosmétique du bassin orléanais sont en contact avec l’EACVL. « C’est très bien pour nous de développer des partenariats locaux. Pourquoi chercher ailleurs quand il y en a tant à proximité ? Nous souhaitons privilégier les circuits courts. »

Une bonne visibilité sur les mois à venir

 La partie cosmétique s’étoffe et s’élargit au secteur pharmaceutique. Plusieurs commandes sont en cours. « La conjoncture est compliquée, commente David Languille. On vit avec un risque de confinement permanent. La plupart des commandes est reportée au mois d’avril. Notre activité sur le gel hydro-alcoolique et les lingettes désinfectantes nous permet de survivre. De grands noms de l’industrie nous font confiance. La tendance actuelle est donc plutôt positive avec un bon prévisionnel mais nous restons prudents. La Covid reste un élément très perturbateur de notre activité, en termes d’approvisionnement et de commandes clients. »

Néanmoins, le directeur voit l’avenir avec optimisme : les investissements réalisés et ceux en cours permettent à la structure de répondre immédiatement à des besoins nouveaux et d’étoffer son activité. De plus, le fait d’être en cours de certifications Ecocert et ISO 14001 lui permet de garantir un niveau de prestation toujours optimal. « Des audits ont lieu tous les ans, il nous faut donc être bons tout le temps ! »

Entreprise adaptée… Jamais l’EACVL n’a aussi bien porté son nom ! « Nous nous adaptons à toutes les demandes de nos clients, à leurs besoins, leurs exigences, et le taux de satisfaction est plutôt élevé ! Nous trouvons des solutions à toutes leurs problématiques, avec toujours le même leitmotiv : tout est possible ! C’est une grande force. En un an, il y a eu beaucoup de changements ici : machines ; salles, activité… Et, pourtant, les équipes sont restées motivées, prêtes à relever toute sorte de défis ! Elles s’investissent et s’épanouissent. C’est quelque chose de moteur et de facilitateur face aux différentes demandes que peuvent formuler nos clients. Et c’est cela qui rend mon rôle de dirigeant plus facile. »

 

L’EACVL peut encore absorber de l’activité. « Nous avons encore des choses à montrer, et une fois que c’est fait, en général, c’est un client de gagné ! Il faut que nous fassions connaître davantage les compétences et le savoir-faire de nos salariés. Nous avons su développer de nouvelles activités et fidéliser nos clients. Ils ont les produits et les idées, nous faisons le reste. Il n’y a pas de petits clients, pas de petites séries. »

2021 sera une année charnière pour l’EACVL. Elle devrait lui permettre d’atteindre le niveau d’activité et de performance qu’elle ambitionne d’atteindre depuis ses débuts.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn