Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Des serres chauffées par les eaux de la centrale

Centrale-Maraicher-EDF-DR
Centrale-Maraicher-EDF-DR

Une nouvelle convention a été signée entre la centrale nucléaire de Saint-Laurent et deux maraîchers pour leur permettre de chauffer leurs serres grâce aux eaux tièdes rejetées par la centrale.

Pour produire de l’électricité, les deux unités de production de la centrale nucléaire de Saint-Laurent ont besoin d’eau afin d’assurer le refroidissement des équipements. Une fois l’opération de refroidissement effectuée, cette eau est restituée dans la Loire, dans le respect d’un échauffement maximal de 1°C. Victor Nadot et Dany Viet, maraîchers installés à Saint-Laurent, utilisent l’eau avant sa restitution en Loire pour chauffer leurs 22 500 m² de serres, grâce à des canalisations raccordées aux deux unités de production. Ils cultivent hors-sol concombres et tomates et cela leur permet de réaliser plus de 4 000 MWh par an d’économie d’énergie. « Il s’agit d’une mise à disposition gratuite, qui permet d’éviter le recours à un chauffage faisant appel à des énergies fossiles, émettrices de gaz à effet de serre », souligne Nicolas André, directeur de la centrale nucléaire. Ce type de partenariat a débuté dans les années 1980. Fin 2019, des travaux importants ont été menés pour renforcer les tuyauteries et remplacer des vannes. Ils ont été co-financés : la partie comprise à l’intérieur de la centrale par EDF et la partie menant aux serres par les maraîchers.

Par Chloé Cartier-Santino

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn