Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Concours mondial du Sauvignon à Blois

Concours-Sauvignon-CCS (4)

© Photos : Chloé Cartier-Santino

La 11ème édition du Concours mondial du Sauvignon a eu lieu les 6 et 7 mars 2020 à Blois. Ce sont des spécialistes du monde entier qui sont venus déguster les meilleurs vins de ce cépage, mais aussi visiter la région.

Un record absolu d’inscriptions a marqué cette année le Concours mondial du Sauvignon avec  1 100 vins qui ont été présentés de toutes les grandes régions du monde productrices. Cela confirme l’importance de cet évènement organisé par l’agence belge Vinopres, avec le soutien de l’Organisme de défense et de gestion (ODG) de l’AOC Touraine qui accueillait la compétition. Troisième cépage blanc le plus planté en France, le Sauvignon est le cépage par excellence du Val de Loire avec un tiers de la production française. En Loir-et-Cher et Indre-et-Loire, il y a 5 000 hectares et 500 vignerons qui produisent entre 200 000 et 250 000 hectolitres par an. « Nous avons fait un diagnostic des vins de l’AOC Touraine et il est ressorti un déficit de notoriété même si la vallée de la Loire est la patrie du Sauvignon », souligne Lionel Gosseaume, vice-président de l’ODG Touraine et vigneron à Choussy. Et d’ajouter : « Ce concours permet donc d’augmenter notre visibilité et de donner une image qui colle avec la qualité intrinsèque de ces vins au profil très aromatique, souple en bouche, avec beaucoup de fraîcheur, d’élégance et de finesse, très sec et qui peut s’associer avec beaucoup de mets ».

616 échantillons français
Cette année, la France avait le plus grand nombre d’échantillons jamais présentés au concours par un seul pays : 616. Et le Val de Loire représentait plus de 66 % des inscriptions françaises, suivi par Bordeaux (18 %) , le Sud-Ouest (9 %) et le Languedoc Roussillon (3 %). L’Autriche arrivait en deuxième place, puis la région du Frioul, la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud. Un panel de dégustateurs professionnels (œnologues, sommeliers, importateurs, journalistes spécialisés dans l’œnologie ou encore personnalités de l’industrie du vin) s’est donc retrouvé à Blois, à la Halle aux Grains, pendant deux matinées, les 6 et 7 mars. Les échantillons étaient répartis par séries homogènes, organisées selon les caractéristiques déclarées par le producteur (millésime, origine, concentration en Sauvignon blanc et méthodes d’élevage) et les certificats d’analyses. Les séries ont été servies à l’aveugle, la seule mention révélée aux dégustateurs étant le millésime. Une notation de chaque critère (visuel, olfactif et dégustatif) déterminait une note globale sur 100 points. Après la compétition, les membres du jury ont pu aussi apprécier la région avec une visite du Domaine Sauvète à Monthou-sur-Cher, de la chocolaterie Max Vauché à Bracieux, un repas gastronomique au château de Chambord, une visite du domaine Plou & Fils à Chargé, puis une soirée au château d’Amboise. 

Par Chloé Cartier-Santino

*Pour votre santé, l’alcool doit être consommé avec modération.

« Le contexte international n’est pas serein »

Lionel Gosseaume, vice-président de l’ODG Touraine et vigneron à Choussy : « Le Sauvignon est la 3e appellation du Val de Loire avec 30 % d’export dont la majorité part au Royaume-Uni. Le marché se porte plutôt bien actuellement mais le contexte international n’est pas serein. Le Brexit n’a pour le moment pas d’impact mais les négociations sont en cours et une taxe sur l’importation des vins risque d’être appliquée. En deuxième position en nombre d’exportations, les Etats-Unis appliquent désormais une taxe douanière de 25 % sur les vins. Et à cause du coronavirus, le plus gros salon au monde du vin, Prowein à Düsseldorf, a été annulé. Par ailleurs, sur le marché national, les spécialistes annoncent une diminution de la consommation de vin de 50 % dans les dix ans à venir et des campagnes sont menées par l’Etat pour réduire la consommation d’alcool ».

43 médailles pour l’AOC Touraine

La France a terminé en tête du concours avec 172 médailles (près de 10 % de plus qu’en 2019) sur les 134 médailles d’or et 197 médailles d’argent attribuées. Plus de 70 % des médailles françaises ont été attribuées à des vins du Val de Loire.

Les vins de l’AOC Touraine (y compris Touraine, Touraine Chenonceaux et Touraine Oisly) ont reçu le plus grand nombre de médailles (43)

« Ce score vient démontrer que la Touraine est une grande terre à Sauvignon. 2019 était un beau millésime, certes on a des rendements inférieurs, car on a eu très peu d’eau, mais malgré cela, les vins sont frais avec une belle acidité et bien sûr très aromatiques », a souligné Lionel Gosseaume.

L’Autriche et l’Italie occupent toujours les deuxième et troisième places, suivis par la Nouvelle-Zélande.

Le jury international a également décerné 8 trophées de la Révélation aux vins ayant obtenu les meilleures notes dont 4 pour la France : Trophée Tonnellerie Sylvain au Domaine Serge Dagueneau et Filles (2018 La Léontine, Pouilly Fumé, Vallée de la Loire), Révélation Sauvignon non boisé au Domaine Renaudat Valery (2019 Les Nouzats, Quincy, Vallée de la Loire), Révélation assemblage à David Fourtout (2018 Grand Vin Les Verdots, Bergerac sec, Sud-Ouest) et Révélation Sauvignon biologique au Domaine Delobel (2018 B de Oisly, Touraine Oisly, Vallée de la Loire).

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn