Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Apprendre à conduire… en langue des signes

auto ecole adaptée tours

Laure Ragueneau, fondatrice de l’auto-école adaptée 2Mains en Voiture, propose des cours de code parlé et des cours en langue des signes- © Atout Pict’

En Indre-et-Loire, il existe une seule auto-école adaptée aux personnes souffrant de troubles « dys » et de surdité : 2Mains en Voiture. Rencontre avec Laure Ragueneau, sa fondatrice.


Installée à Saint-Cyr-sur-Loire depuis le mois d’avril 2019, l’auto-école 2Mains en Voiture est la seule d’Indre-et-Loire à accueillir des personnes en difficulté pour leur faire passer le code et le permis de conduite. Dyslexiques, dyspraxiques, sourds et malentendants… Dans les auto-écoles « classiques », il peut leur être parfois difficile de comprendre, de se faire comprendre et donc d’apprendre. « La France est à la masse en ce qui concerne l’accessibilité, mais ça avance petit peu par petit peu… », avance Laure Ragueneau, la fondatrice et monitrice de 2Mains en Voiture. Pour preuve, on y compte les auto-écoles adaptées sur les doigts d’une main. Généralement, ce sont des petites structures dans lesquelles travaillent des moniteurs parlant la langue des signes. En Centre-Val de Loire, il existe une autre auto-école adaptée, au nord d’Orléans.

Patience et adaptation

Dans les établissements « classiques, « certains moniteurs manquent peut-être de patience ou d’écoute, souligne la Tourangelle. Il faut adapter les formations de conduite pour ces personnes ». Parler lentement pour les malentendants ou les dyslexiques, prendre le temps avec les dyspraxiques qui ont des difficultés à se repérer dans l’espace…Ces éléments peuvent permettre d’apprendre le code et la conduite comme tout un chacun. Avec les personnes sous curatelle, d’autres approches peuvent être créées, « toujours avec patience et adaptation ».

Tout trouble, sauf moteur

Après une première expérience dans une auto-école tourangelle et s’être formée à la langue des signes française, elle a ainsi ouvert sa propre structure, adaptée à tous. Son besoin ? Aider les autres. « Evidemment, tout le monde est le bienvenu dans cette auto-école, précise Laure Ragueneau. L’inclusion des personnes souffrant de problèmes d’audition ou de troubles dys est importante. Les entendants voient qu’on parle la langue des signes et ça intéresse. »
Pour l’instant, les deux véhicules de l’auto-école ne sont pas adaptés aux personnes en situation de handicap moteur.

Par Claire Seznec

L’auto-école 2Mains en Voiture développe les remises en confiance. Laure Ragueneau propose aux conducteurs ayant des peurs liées à la route, à la conduite, de travailler sur leurs blocages. Souvent, ils ont entre 40 et 50 ans. Certains ont toujours redouté telle ou telle chose en voiture ; d’autres vivent un traumatisme lié à un accident de la route.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn