Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

AA Casino : participer à une partie de poker…en entreprise

Aurélien Chavaneau, co-gérant de AA Casino, et Jérémie Balay, chef de projet événementiel chez AA Casino

Implantée à Saint-Jean-de-Braye (45), AA Casino intervient dans les entreprises et anime des soirées dans toute la France. Le casino factice, le casino gourmand ou encore le casino de l’extrême sont quelques exemples d’activités de team building originales proposées aux salariés.

AA Casino organise de nombreux événements en dehors de l’agglomération orléanaise et du Loiret. « La proximité avec Paris aide et nous sommes très sollicités dans les grandes villes » explique Aurélien Chavaneau, co-gérant de AA Casino. En moyenne, par jour, entre trois et quatre événements ont lieu dans toute la France et la société atteint parfois un pic compris entre sept et huit par jour. Elle accueille généralement entre 70 et 100 personnes. Mais, « les TPE-PME d’une dizaine de salariés font aussi appel à nous, poursuit l’entrepreneur, tout comme une société de 800 salariés qui organise un événement dans un Zénith. »

Faites vos jeux !

Au cours d’une soirée casino, chaque joueur se voit remettre un chèque factice de 300€. L’entreprise possède ses propres tables de jeux. L’objectif est ainsi de faire découvrir les jeux de casino à ceux qui ne les connaissent pas. On retrouve la roulette, le poker Texas hold’em, le black jack, le baccarat, le Chuck a Luck, la roue de la fortune, l’ultimate poker ou encore le stud poker.

Des versions plus originales ont ensuite été créées. C’est le cas notamment du casino gourmand. Le but du jeu est simple : trouver la région ou le pays de provenance du produit, le ou les ingrédients qui le composent ou encore le parfum qui se cache derrière. Parmi les éléments proposés, il y a les vins et les fromages de France, les vins et les bières du monde, les macarons, les chocolats, les miels ou encore les confitures. Pour encore plus d’originalité, le casino de l’extrême propose à chaque joueur de miser sur sa capacité à manger ou non ce qui est présenté devant soi.

Animer et expliquer les jeux.

AA Casino travaille avec les entreprises qui la sollicitent pour organiser un événement comme un repas de fin d’année par exemple. Les agences événementielles s’adressent aussi à AA Casino pour gérer la partie animation d’un événement. « Nous travaillons en étroite collaboration avec les entreprises et les agences en amont de l’événement, explique Aurélien Chavaneau. Nous proposons des animations différentes selon le nombre d’invités, selon le jour choisi, selon que l’événement aura lieu le soir ou en journée. »

AA Casino compte sept salariés dont trois « animateurs leaders » qui supervisent les équipes. L’agence est amenée à embaucher entre trente et quarante extras réguliers. « Aucune formation n’est demandée en amont car nous formons en interne, explique Aurélien Chavaneau. Cela consiste principalement à apprendre à expliquer le fonctionnement des jeux. Nous recrutons beaucoup par recommandations, grâce à ceux qui travaillent déjà pour nous et qui en parlent à leurs proches. »

Des événements reportés.

La crise sanitaire reste une période difficile pour les sociétés organisatrices d’événements comme AA Casino. Cette dernière a eu recours au chômage partiel pendant les trois confinements. Deux salariés ont quitté l’entreprise face à l’arrêt de leur activité. Ils ont été remplacés après le troisième confinement. L’activité a repris en septembre dernier. Deux personnes, en CDD avant la crise, ont été embauchées en CDI. Mais, l’augmentation fulgurante du nombre de cas positifs a entraîné l’annulation de 60% des événements prévus au mois de décembre. Pour faire face, AA Casino a pour projet de digitaliser son activité en proposant un casino virtuel sous la forme de jeux vidéo et d’applications mobiles. « Nous voulons proposer des prestations digitales de qualité, explique Aurélien Chavaneau. Cela suppose un développement informatique important. » À court terme, les événements annulés sont reportés à une date ultérieure, mais incertaine.

Par Maxence Yvernault

Le casino de l’extrême
Le casino gourmand
Facebook
Twitter
Envoyer à un ami
LinkedIn