Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

4NRJ, champion régional du dépôt de brevets

MESURE FC J2

Spécialisée dans la conception d’outils et de solutions de maintenance des équipements ferroviaires, 4NRJ figure dans le peloton de tête des entreprises régionales pour le nombre de brevets déposés.

« Notre métier, c’est d’imaginer et concevoir des solutions innovantes pour le contrôle et la maintenance des infrastructures ferroviaires », annonce Benoît Gasselin pour présenter 4NRJ, l’entreprise qu’il a créée en 2008 sur l’aérodrome du Breuil, près de Blois. Imagination, créativité, innovation, les mots sont lâchés pour définir une activité très pointue sur un sur un marché de niche néanmoins convoité par des acteurs sans communes mesures. Face à ces géants, la petite entreprise de 12 salariés, tel David devant Goliath, doit se montrer souple et astucieuse. « Nous devons concevoir des produits en développant des solutions nouvelles, explique Benoît Gasselin. C’est pourquoi l’innovation est au cœur de notre activité ». Cette stratégie implique de protéger ses créations par une politique de dépôts de brevets pour ne pas être copié et préserver ainsi les lourds investissements en recherche et développement.

4NRJ remplit parfaitement ce cahier des charges en déposant de 5 à 10 brevets par an. Cela lui vaut de figurer dans le « top ten » national du classement effectué par l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) dans la catégorie des PME en 2019. « Avec sept brevets en 2019, nous figurons à la dixième place nationale des PME, à la première place des PME au niveau régional et à la septième place régionale toutes catégories confondues      où nous sommes la seule entreprise de notre taille » précise Benoît Gasselin. La petite société Loire-et-Chérienne peut légitimement s’enorgueillir d’avoir son nom sur le même tableau d’honneur que de grands groupes comme LVMH Recherche, STMicroélectronics ou le BRGM, devant même Thermor et Safran.

Capteurs de haute précision

Parmi les innovations brevetées de 4NRJ figurent des appareils de mesure de la tension mécanique des câbles de catenaires, ces fils conducteurs aériens qui alimentent en électricité les locomotives. « Il s’agit de boitiers de haute précision équipés de capteurs mesurant la tension et la température. La connaissance de ces données permet de programmer les interventions de réglage et de maintenance qui augmentent la fiabilité de l’infrastructure ». Dans le même objectif, 4NRJ a conçu et fabriqué des capteurs contrôlant l’inclinaison et les mouvements des poteaux de soutien des catenaires.

L’une des dernières innovations porte sur un système de contrôle par laser de l’épaisseur du fil de contact de la catenaire à l’aide d’une perche depuis le sol. « Nous avons développé en parallèle une application qui enregistre les mesures, lesquelles s’affichent sur le téléphone portable de l’opérateur. Le degré d’usure du câble peut ainsi être contrôlé de façon préventive » poursuit Benoît Gasselin. Le numérique et l’informatique embarquée se généralisent désormais sur l’ensemble des outils élaborés par 4NRJ.

Un nouveau site à la Chaussée-Saint-Victor

En toute logique, le bureau d’études constitue le moteur de l’entreprise qui emploie 12 salariés dont quatre chefs de projet. « Toute l’entreprise est tournée vers nos clients que sont les grands comptes comme la SNCF, la RATP et les sociétés de tramway mais aussi leurs sous-traitants, indique Benoît Gasselin. Nous participons à des salons professionnels mais ce qui compte surtout c’est la présence auprès du client. Nous assurons directement le service après-vente ».

Sur son marché de niche dont le principal de l’activité porte sur la maintenance des catenaires, 4NRJ développe un chiffre d’affaires en évolution régulière de 15 à 25% au cours des quatre dernières années. Il s’établissait à 3,6 M€ en 2019.

Fort de son succès et de sa progression, 4NRJ a quitté ses anciens locaux trop étroits du Breuil en janvier dernier pour s’installer dans un nouvel espace de 1 300 mètres carrés à la Chaussée-Saint-Victor, à proximité immédiate de l’échangeur autoroutier de Blois.

Sur ce nouveau camp de base, l’entreprise se fixe des objectifs de développement réalistes en visant un chiffre d’affaires de 5 M€ à l’horizon 2022 par la création de nouveaux produits et une ouverture sur l’exportation. Les importants investissements programmés par l’Etat et les régions pour rénover le réseau ferroviaire ainsi que la généralisation des tramways sont autant de signes positifs pour que 4NRJ reste sur de bons rails.

4NRJ  –  2 rue Albert Calmette ZA Les Gailletrous  – 41260 La Chaussée-Saint-Victor – 4nrj.com

L’une des dernières innovations de 4NRJ permet de contrôler l’usure du câble d’une catenaire en affichant les mesures sur une application mobile.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn