Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Une réflexion en profondeur sur notre modèle de production

Capture d’écran 2019-09-25 à 14.26.12

L’économie sociale et solidaire (ESS) est une forme d’économie qui repose sur des principes de démocratie, d’utilité sociale, de coopé- ration et d’ancrage dans les territoires et au service de l’intérêt général, du partage, de l’égalité, de la solidarité et de l’environnement.

Le Mois de l’ESS 2019

Il porte l’ambition de permettre au grand public de mieux connaître l’ESS en participant à une ou plusieurs manifestations proposées par ses acteurs et leurs partenaires sur notre territoire. Pour les acteurs et partenaires de l’ESS, c’est une occasion de communiquer ensemble pour que l’ESS soit mieux comprise et gagne en visibilité. Pour que votre manifestation soit inscrite dans le programme du Mois de l’ESS, il faut cumuler les critères suivants:
• Votre structure doit être sous statut ESS, ou une collectivité, ou un établissement d’enseignement.
• Le sujet de votre manifestation peut porter sur votre activité ou sur un des nombreux thèmes transversaux portés par l’ESS : engagement citoyen, création d’activité, coopération, entrepreneuriat collectif, développement durable, utilité sociale… Quelle que soit la manifestation, le lien avec l’ESS doit pouvoir être fait, dans l’objectif de permettre aux participants de découvrir ou mieux appréhender l’ESS.
• Le format de votre manifestation est libre : portes ouvertes, atelier participatif, spectacle, débat, conférence, rencontre… Pensez à privilégier les formats interactifs, plus appréciés du grand public.
• La manifestation doit être ouverte à tous pour figurer dans le programme papier. Le programme papier sera édité d’après le programme visible en ligne à la date du 12 septembre 2019, date limite pour y figurer. L’inscription des manifestations se fait en ligne sur le site http://lemois-ess. cncres.fr/ Elle est obligatoire pour figurer dans le programme du Mois de l’ESS.

Les rencontres inter-entreprises

Un grand nombre de structures de l’ESS développent une activité marchande à travers la vente de biens et/ou de services, selon la nature de leur activité, mais aussi pour assurer la pérennité de leurs modèles économiques, consolider et développer leurs emplois, être en mesure de changer d’échelle. Or, ces structures ne disposent que trop rarement de fonctions supports les dotant d’une réelle force commerciale leur permettant de faire connaître leurs offres à travers un travail de prospection et de promotion (coût élevé).
En réponse à ces besoins, les CRESS (Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire) accompagnent depuis plusieurs années les structures de l’ESS via différents dispositifs spécifiques pour professionnaliser leur
développement commercial, créer des synergies entre elles et avec les acteurs locaux dans le but d’accroître leurs ressources financières et de consolider ainsi leurs emplois, voire d’en créer.
Le Mois de l’ESS est l’occasion d’organiser de nombreuses rencontres d’affaires sur l’ensemble du territoire. Ces rencontres professionnelles ont pour objectifs de faciliter les connexions, développer les flux d’affaires, renforcer les coopérations entre les acteurs économiques du territoire et promouvoir l’économie sociale et solidaire.

L’ESS, une norme pour l’économie de demain

Comme le souligne Marie-Martine Lips, présidente du Conseil National des Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CNCRESS), « La séquence politique que nous venons de traverser n’a eu de cesse de remettre au cœur du débat public des aspirations citoyennes de transformation en profondeur de la société. Les conclusions du Grand débat mettent ainsi en avant la nécessité de faire face à l’urgence écologique, de renforcer la justice sociale et économique par une meilleure répartition des richesses produites ainsi que de renouveler le fonctionnement de notre démocratie ».

Les citoyens demandent une certaine rupture avec les orientations qui ont été prises jusque-là

L’exaspération s’exprime face à l’accaparement des profits par certains, face aux délocalisations, aux plans sociaux, aux pratiques managériales dépassées et face à des salaires qui ne permettent pas toujours de vivre.
C’est bien là que l’Économie Sociale et Solidaire apporte des réponses, par ses mutuelles, ses coopératives, ses associations, ses entreprises engagées, ses fondations. Elle appuie son développement sur l’engagement collectif et la solidarité, facteurs de création de lien social. Son objectif est plus la production de réponses à
des besoins sociaux que la recherche de profits.

Une logique plus respectueuse de chacun et fondée sur le mieux produire

L’ESS cherche à répondre à l’urgence écologique en privilégiant la production locale, l’agriculture biologique, la sobriété énergétique, le recyclage des déchets et la recherche permanente de durabilité. Elle se donne pour objectif, de par ses pratiques, d’agir pour favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes.
Les principes qui régissent les entreprises de l’ESS (lucrativité limitée, gouvernance démocratique, recherche d’une utilité sociale, répartition des bénéfices autre que dans les mains des actionnaires) impliquent une responsabilité globale à l’égard de la société.
Il s’agit de convaincre que la norme souhaitable pour l’économie de demain est celle qui construit un avenir qui a du sens, consciente qu’elle porte une responsabilité pour transformer la société en s’inscrivant dans le collectif et dans l’utilité sociale.
CRESS Centre-Val de Loire
Maison régionale de l’ESS 6 ter rue Abbé Pasty 45401 Fleury-les-Aubrais Tél. 02 38 68 18 90

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn