Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

SII Tours : le goût des autres

En octobre 2021, l’antenne de la société SII Tours a fêté les deux ans de son implantation en Centre-Val de Loire et, dans le même temps, inauguré ses nouveaux locaux place Jean-Jaurès. Pour l’aménagement de ses futurs bureaux, l’entreprise de service numérique a laissé libre champ à ses fidèles collaborateurs. Portraits d’un groupe moderne qui promeut un management horizontal et de Julien Martin, responsable de l’antenne tourangelle.

40 ans d’histoire. 10 000 personnes présentes un peu partout dans le monde pour accompagner la transformation numérique d’entreprises. Et un maillage fort au niveau national. Voilà, en quelques mots, les caractéristiques de la société de service numérique SII. Très implantée dans les domaines de la télécommunication, des banques, des assurances, et de l’industrie de manière plus générale, l’entreprise met à disposition de ses clients ses ressources et ses collaborateurs, des consultants ingénieurs pour la plupart, afin d’aider qui le veut à créer une application, un site internet, une intelligence artificielle… Bref, quasiment tout ce qui relève du numérique et de l’informatique. Depuis deux ans, celle-ci a ouvert une antenne en Touraine. Et aujourd’hui, déjà, elle compte une trentaine de collaborateurs dans la région Centre-Val de Loire. « À l’échelle du groupe SII, c’est un bon lancement », se félicite Julien Martin, qui a débarqué de la région parisienne pour mener à bien cette mission. Lui est tombé amoureux de la ville de Tours. Sa société, « tournée vers les autres », qui promeut en son sein un management horizontal et participatif, n’hésite pas à tendre la main aux entreprises de la région. « À SII, on aime le contact humain », raconte Julien Martin. « Dans nos nouveaux locaux, on accueille régulièrement des associations et des entreprises. On leur prête les bureaux à titre gracieux. À l’avenir, on espère pouvoir accueillir une start-up, ou une entreprise. C’est difficile de se lancer, on le sait. Alors pourquoi pas recevoir des personnes qui auraient besoin d’un coup de pouce pendant x mois ou x années », indique ce dernier.

Ces nouveaux locaux, d’ailleurs, ce sont les collaborateurs de l’entreprise qui les ont aménagés. « Le management très horizontal et participatif c’est quelque chose d’assez classique au sein du groupe. Alors, quand on a voulu changer de locaux, on a laissé nos consultants choisir. Ils ont pu réfléchir à leurs critères principaux. Le centre-ville en était un. Puis au mobilier, pour avoir « des locaux qui correspondent à leurs envies. » Résultat : un panier de basket, un baby-foot, une machine à jus de fruits frais… De quoi s’épanouir au travail, et plus encore.

 

SII, en tête du classement Great Place to Work 2021

L’année dernière, la société de conseil en système et logiciel informatiques s’est hissée à la première place du classement des entreprises où il fait bon travailler dans la catégorie des plus de 2500 salariés. Pour Julien Martin, s’il y a de quoi se réjouir, il n’est pas question de se reposer sur ses lauriers pour autant. L’entreprise SII compte bien prendre acte des points faibles qui ressortent dans les résultats des questionnaires remplis par ses consultants pour s’améliorer encore et encore. « On fait des remontées au niveau local puis au niveau national. On se sert surtout de ces résultats pour retravailler sur certaines choses avec les consultants, ce qui ne leur a pas plu, pour améliorer certaines choses et qu’ils continuent de s’épanouir chez nous. »

Un monde plus responsable

Si l’entreprise SII agit pour la transformation vers un monde numérique, elle ne manque pas d’œuvrer chaque jour pour un monde plus responsable, et une société plus solidaire. Depuis des années, elle multiplie les actions en faveur du développement durable. Aussi, elle travaille en interne pour promouvoir la parité hommes/femmes dans ses effectifs. « On essaye de faire en sorte de dédiaboliser nos métiers auprès de la gent féminine, la parité, on va dans cette démarche », raconte Julien Martin.

Récemment, l’antenne tourangelle de SII a adhéré à Digital Loire Valley et aux Ambassad’Up : « un groupe d’entreprises qui a pour but de faire grandir la région au-delà des frontières régionales ». SII a encore bien des projets pour la Touraine !

Par Johann Gautier

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn