Shiseido : un investissement de près de 50 millions d’euros dans les usines de Gien et d’Ormes, entre 2017 et 2020

5DM46009

50 millions investis sur les sites de Gien et d’Ormes pour servir les ambitions du groupe Shiseido : devenir numéro trois mondial !

Afin de soutenir des objectifs ambitieux, le groupe Shiseido a investi 50 millions d’euros entre 2017 et 2020 dans ses usines basées dans le Loiret (Gien et Ormes) pour augmenter la capacité, la sécurité et la productivité de ces deux sites industriels.

Vendredi 18 octobre, le site Shiseido Val de Loire, à Ormes, avait comme un air de fête… L’usine ormoise célébrait ses 20 ans. Deux décennies de présence dans le Loiret et presque trois pour sa jumelle giennoise… Implantées dans le Loiret respectivement depuis 1991 et 1999, les usines de Gien et d’Ormes produisent environ 100 % des parfums distribués par Shiseido dans le monde entier ainsi que les cosmétiques du groupe qui s’exportent en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient. Le groupe a investi 50 millions sur quatre ans sur ses deux sites loirétains afin de faire passer la production de 25 à 62 millions d’unités.

Shiseido Gien : doublement du volume de conditionnement en seulement deux ans

L’usine de Gien et ses 250 salariés ont entamé une transformation profonde de l’outil de production, de ses flux physiques et de son organisation pour optimiser la fabrication de 250 références sur les 18 lignes du site. La productivité a été améliorée de plus de 40 % en deux ans. Le volume conditionné sur le site est passé de 19 millions d’unités en 2016 à plus de 40 cette année, une croissance record.

Shiseido Val de Loire – Ormes : travaux d’extension pour les 20 ans de l’usine

L’usine d’Ormes, implantée sur un parc de 17 hectares, produit 75 % de produits de soins (crème, lotion, gel pour le corps, lait, brume pour les cheveux), les 25 % restants concernent les parfums. L’année 2019 est certes celle de ses 20 ans mais elle sera également marquée par la fin des travaux d’extension entamés en juin 2018 sur l’atelier de pesée des matières premières, l’automatisation des lignes et la mise en place d’une nouvelle ligne pour fabriquer les dérivés de parfums. Au total, 12 lignes assurent la production du site. « On a démontré notre maîtrise technologique en automatisant des lignes sur lesquelles peuvent être produits jusqu’à 40 formats différents (pots, tubes, flacons…) ! On a ainsi optimisé nos rendements et diminué les risques de TMS* pour nos salariés », explique Valérie Alauze, la directrice de l’usine.

Le Centre européen d’innovation, qui pilote l’ensemble des recherches parfums du groupe, est installé sur le site ormois. En 2019, le centre s’agrandit pour répondre aux ambitions fortes du groupe Shiseido : devenir le numéro trois mondial du marché des cosmétiques de luxe dans les prochaines années. Ainsi, la part du chiffre d’affaires du groupe dédiée à la R&D passera de 3 à 4 % et l’effectif en R&D** augmentera de 30 %. Ce nouveau bâtiment en cours de construction permettra de renforcer les capacités de recherche sur le parfum mais aussi de développer de nouvelles formules de maquillage et de soins. Sa construction sera finalisée fin 2019. L’inauguration du site est prévue pour février 2020. Une nouvelle fête en perspective !

 * Troubles Musculo-Squelettiques   ** Recherche & Développement

Par Estelle Cuiry

Shiseido et le France, une histoire qui dure depuis plus de 100 ans

Depuis toujours, Shiseido vit une histoire particulière avec la France. Le premier président du groupe, Shinzo Fukuhara, a rapporté de ses voyages en France, au début du XXe siècle, les codes artistiques et culturels de l’époque que l’on retrouve dans les premiers produits cosmétiques de la maison. Ainsi, quand il a été décidé d’implanter des centres de production et de recherche en zone EMEA, au début des années 90, la France s’est rapidement imposée comme une implantation de premier ordre. Le travail du Conseil départemental du Loiret, à travers son agence de développement économique ADEL, s’est alors révélé déterminant.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn
Fermer le menu
ut Praesent dapibus consequat. quis Praesent Lorem suscipit

Édition pdf du journal

Donnez nous quelques informations à votre sujet pour pouvoir télécharger l’édition PDF du journal.

souscription à la newsletter