Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Patronat et syndicats régionaux lancent un plan d’équipement sanitaire

Claude-Paris

Claude Paris, directeur général de Géoplus, préside le Medef de la région Centre-Val de Loire qui compte 6.500 entreprises adhérentes.

Les organisations patronales régionales ainsi que certains syndicats lancent un plan d’action pour la dotation en équipements sanitaires des entreprises, et la reprise d’activité.

« C’est un appel à la mobilisation dans une perspective de reprise de l’activité économique » explique Claude Paris, le président du Medef Centre-Val de Loire, en commentant le communiqué de presse transmis le 9 avril dernier. Chose assez rare pour être soulignée, ce communiqué est signé non seulement par les organisations patronales régionales que sont le Medef, la CPME et l’Union des Entreprises de Proximité, mais aussi par la CFDT et la CFE-CGC. « Nous avons également contacté FO et la CGT mais ils n’ont pas donné suite », indique Claude Paris.

Ces cinq instances syndicales régionales se sont concertées pour aboutir à la rédaction d’un communiqué commun relatif à la crise sanitaire et à ses incidences économiques.

Après avoir salué les efforts des soignants et de tous ceux qui permettent le maintien des activités essentielles, les signataires alertent sur « le net ralentissement des activités économiques qui aura très rapidement des conséquences lourdes pour les entreprises et notamment les TPE-PME ainsi que pour leurs salariés ».

« Nous ne souhaitons pas que cette crise sanitaire se double d’une crise économique », poursuit le communiqué qui insiste ensuite sur la nécessité de « garantir la sécurité des salariés » et donc que « soient mis à notre disposition des équipements de protection (masques et gel) en nombre suffisants ».

C’est la raison pour laquelle, les signataires annoncent le lancement d’un « plan d’action concerté permettant d’assurer une reprise nécessaire de notre économie régionale ». Ce plan s’articule en trois étapes : recenser les fabricants régionaux d’équipements de sécurité (gel, masques, combinaisons, charlottes, surblouses..etc.), identifier les besoins des entreprises, et organiser ensuite la distribution par ordre de priorité.

Ne pas attendre le 11 mai

Au lendemain de l’intervention du Président de la République du 13 avril, Claude Paris estime qu’il ne faut pas attendre le 11 mai pour relancer l’activité économique. « Au niveau de la région Centre-Val de Loire, plusieurs secteurs d’activité ont déjà repris le travail, comme la plasturgie, mais beaucoup d’autres sont encore à l’arrêt, constate-t-il. Les chefs d’entreprise ne veulent pas relancer leurs ateliers ou leurs chantiers s’ils ne peuvent pas mettre à la disposition de leurs salariés les moyens de protection individuelle indispensables. Il en va de leur responsabilité pénale et humaine. C’est la raison du lancement de notre plan d’action qui est aussi un appel à la solidarité régionale ».

Le président du Medef régional se félicite du consensus qui a régné entre les organisations syndicales pour la rédaction du communiqué. « Il ne s’agit pas d’une posture du Medef mais d’une démarche véritablement œcuménique en dehors de nos clivages traditionnels. Dans cette situation de crise qui frappe tout le monde, la concorde et le sens des responsabilités doivent régner sur le terrain ».

Concernant les soutiens financiers publics aux entreprises, Claude Paris constate que les procédures ont été longues à mettre en place mais qu’elles semblent désormais s’améliorer. Compte tenu des circonstances exceptionnelles et des difficultés de la relance économique, il souhaiterait qu’une incitation supplémentaire soit accordée par les pouvoirs publics, par exemple avec une exonération totale des charges pour les entreprises qui reprennent le travail avant le 11 mai.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn