Pas de panne pour les formations à la maintenance automobile

Des investissements à hauteur de 9 M€ ont été réalisés pour la modernisation des équipements et de l’outillage de la section automobile du CFA de la Chambre de Métiers du Loiret.

Paradoxalement, alors que l’industrie automobile est à la peine, les formations aux métiers de la maintenance connaissent un succès grandissant. Le CFA de la chambre de métiers du Loiret en témoigne.

Malgré le marasme provoqué par la crise sanitaire sur l’industrie automobile, les métiers de la réparation et de l’entretien des véhicules attirent toujours, voire davantage. Preuve en est avec l’augmentation du nombre de jeunes entrant en formation dans les métiers des services de l’automobile. Au niveau national, celui-ci a progressé de plus de 5% en 2020. Ils étaient ainsi 33 627 à avoir choisi de se consacrer à la mécanique auto ou moto, à la carrosserie, au contrôle technique ou à la vente, même si ce dernier secteur a un peu moins attiré. En Centre-Val de Loire, la progression s’est établie à 3,8% avec 2 889 nouveaux apprenants dont 54% par le biais de l’alternance.

« L’apprentissage par alternance associant l’enseignement théorique et la pratique chez un professionnel reste la meilleure des écoles », estime Jérôme Kohn, le directeur du Centre de Formation des Apprentis de la Chambre de Métiers du Loiret. La section consacrée aux métiers de l’automobile a fait le plein avec 219 jeunes au total répartis entre les CAP mécanicien auto ou moto, les CAP carrosserie réparation et peinture, le Bac Pro véhicules particuliers, et les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP)de contrôleur technique.

Un plateau technique de haut niveau

« Nous proposons toute la gamme des métiers intervenant dans la réparation et l’entretien des véhicules automobiles, poursuit Jérôme Kohn. Cela va jusqu’à une Mention Complémentaire de maintenance des systèmes embarqués qui jouent un rôle très important dans les voitures modernes ».

Les plus gros effectifs sont concentrés sur les CAP de mécanicien et de carrossier qui se préparent en deux ans, ainsi que sur le Bac Pro de maintenance de véhicule automobile sur trois ans.

« Grâce à d’importants investissements réalisés dans le cadre de notre projet du CFA du futur, la section automobile dispose d’un plateau technique de haut niveau, se félicite Jérôme Kohn. 9 M€ ont été consacrés à la modernisation des équipements technique et de l’outillage. Nous sommes, bien entendu, en relation suivie avec les professionnels de l’automobile pour lesquels nous élaborons par exemple des formations d’insertion pour des publics adultes ou encore des contrats de professionnalisation ».

En prise avec la profession

Responsable d’unités pédagogiques, dont celle de l’automobile, Florent Crevet ajoute que des liens existent aussi avec les constructeurs automobiles afin d’adapter en permanence l’enseignement aux innovations technologiques. « Les formations englobent aujourd’hui tout le secteur des véhicules électriques et hybrides avec notamment l’incidence de l’électronique embarquée », précise-t-il. Une veille technologique active a été mise en place sur l’hydrogène dans la perspective de son extension aux véhicules particuliers.

C’est aussi pour répondre à une demande de la profession que le CFA de la Chambre de Métiers du Loiret va ouvrir en septembre une formation de conseiller de vente confirmé en pièces de rechange et accessoires automobiles, y compris pour les véhicules industriels et les motos. Dans une approche plus prospective, Jérôme Kohn annonce une réflexion en cours pour la création d’une école du pneu intelligent associant matières végétales et capteurs électroniques. La maintenance automobile ne reste pas en panne au garage… !

Par Bruno Goupille

Une antenne régionale pour la formation automobile

L’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA) dispose d’une antenne régionale en Centre Val de Loire. Basée sur le Parc d’activités de la Saussaye de Saint-Cyr-en-Val, la Délégation territoriale rayonne également sur la Normandie.

Ses missions, confiées par la commission paritaire nationale de la branche des services de l’automobile, consistent à :

  • mettre en œuvre les dispositifs de formation en lien avec les centres de formation et l’OPCO Mobilités, l’opérateur de compétences des métiers de la mobilité,
  • – animer l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications de la Branche des Services de l’Automobile,
  • assurer la promotion des métiers,
  • accompagner les établissements de formation et plus particulièrement les CFA dans le développement de l’alternance.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn