Musée de la Résistance : nouveau concept et nouveau lieu

inauguration musée de la résistance blois article l'épicentre

Inauguration officielle du Centre de la Résistance et de la Déportation et de la Mémoire. @Photo J.-P.T. 

Le Centre de la Résistance, de la déportation et de la mémoire, à la muséographie complètement revue, a ouvert ses portes le 21 septembre 2019, à l’occasion des journées du Patrimoine.Ses nouveaux locaux situés au pied du château de Blois ont été inaugurés officiellement le 9 novembre dernier, en présence, notamment, de Marc Fesneau, ministre auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement ; Marc Gricourt, maire de Blois; Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental de Loir-et-Cher et Yves Rousset, préfet de Loir-et-Cher. Parmi les nombreux participants et invités  plusieurs témoins et acteurs résistants ou déportés durant la Seconde guerre mondiale étaient présents. Le Centre de la Résistance, de la déportation et de la mémoire, organisé sur 225 m2, permet de témoigner, de découvrir et de comprendre le contexte national et international, mais aussi les enjeux de cette période : l’arrivée de Hitler au pouvoir, l’intervention du maréchal Pétain le 17 juin 1940, l’importance de l’Appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, la naissance de la Résistance et son action, la vie quotidienne sous l’occupation, la répression, la déportation…

Souvenir et pédagogie pour les jeunes générations

Il est important de garder la mémoire des années sombres. Le Centre aidera les jeunes générations à percevoir les forces qui se sont affrontées, la logique qui a conduit à la guerre et le désarroi de la population face à la défaite. Il fallut beaucoup de courage à ceux qui se sont rassemblés, au-delà de leurs différences, autour de l’idée du refus patriotique de la défaite, du refus politique de la dictature, du refus de l’exclusion et des persécutions.

Le Centre de la Résistance, de la déportation et de la mémoire, désormais relocalisé, est regroupé avec l’office de tourisme, et bientôt avec le Centre d’interprétation de l’architecture. Il sera nettement plus accessible et plus visible aux visiteurs et aux scolaires en replaçant la mémoire au cœur de la cité. Les travaux pédagogiques pourront se faire dans un lieu rénové qui permettra à l’ensemble de la communauté éducative de trouver un espace de réflexion utile. Il est complété par un centre de ressources qui compte de nombreux documents inestimables. La muséographie numérique est une promesse de succès.

J.-P.T. 

Centre de la Résistance, de la déportation et de la mémoire –  6, place Victor Hugo – 41000 Blois

L’origine

Le « Musée de la Résistance, de la déportation et de la Libération » a été fondé à l’initiative de députés et d’anciens résistants. Suite à plusieurs expositions temporaires dans les années 80, les fondateurs sollicitent la ville de Blois pour l’obtention d’un lieu d’exposition permanent. En 1994, le choix se porte sur les locaux de l’ancien tribunal de Commerce. Le musée est inauguré symboliquement par Jack Lang lors du 50e anniversaire de la fin du conflit, le 8 mai 1995. En 2008, à la demande de l’association des amis du musée de la Résistance, la ville de Blois a repris le musée en régie.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn
Fermer le menu
fringilla porta. Praesent tristique vel, eleifend ut ipsum velit, commodo elementum

Édition pdf du journal

Donnez nous quelques informations à votre sujet pour pouvoir télécharger l’édition PDF du journal.

souscription à la newsletter