Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Les vins du Val de Loire remettent une tournée générale de communication

paysage-rural-champ-vignes_1398-5014

Pour relancer les ventes mises à mal par le confinement, l’interprofession des vins du Val de Loire lance une vaste campagne de communication auprès des consommateurs français et à l’étranger.

Tournée générale à un million d’euros ! C’est Interloire, l’interprofession des vins du Val de Loire, qui régale. Pour redonner aux consommateurs le goût des productions viticoles ligériennes, elle met un million d’euros sur le comptoir, soit le sixième de son budget annuel. L’engagement est à la hauteur des enjeux pour les producteurs du Val de Loire qui ont souffert de la période de confinement. La fermeture des restaurants et l’annulation des événements festifs pendant plus de deux mois ont mis au régime sec la filière viticole.

« On a déjà perdu entre 150 et 200 millions d’euros de chiffres d’affaires en deux mois. Si la consommation ne repart pas, on pourra vite enregistrer une perte de l’ordre de 300 millions d’euros pour les Vins du Val de Loire », estime Jean-Martin Dutour, président d’InterLoire.

Coup dur pour la troisième région viticole française et son organisation professionnelle qui rassemble 3 700 acteurs de la filière, du vigneron au négociant en passant par la coopérative.

Le plein d’espaces publicitaires

Pour éviter la catastrophe, InterLoire et les organismes de défense et de gestion (ODG) des différentes appellations et dénominations ligériennes réparties sur 14 départements, ont bâti un plan de campagne qui repose essentiellement sur des actions de communication et de visibilité tant sur le territoire national qu’à l’étranger.

Il s’agit de « réveiller l’enthousiasme de nos consommateurs » dit Interloire. Pour ce faire, un slogan a été élaboré : « Nos vins s’accordent avec tout, et surtout avec vous ». Il sera repris sous de multiples formes en association avec la signature des Vins de Loire : « Tous les vins sont dans sa nature ».

La nature ayant horreur du vide, la campagne de communication va faire le plein d’espaces publicitaires que ce soit sous la forme de spots radiophoniques (21 000 passages du 20 juillet au 13 août), d’affichage (1 400 panneaux en Ile de France et Grand Ouest), d’insertion presse (30 parutions dans les numéros spéciaux « foires au vin » de la rentrée), sans négliger les réseaux sociaux et leurs inévitables influenceurs.

Visibilité renforcée à l’international

Cette campagne va absorber 80% du budget global, les 20% restant étant dévolus à la promotion sur les marchés étrangers. Seront ciblés les pays limitrophes dont les touristes risquent de déserter le territoire national cet été : le Royaume-Uni (18 % des volumes exportés) la Belgique et Allemagne (15 % des volumes exportés). Les britanniques seront sensibilisés par leurs cavistes et les allemands via les influenceurs des réseaux sociaux.

Pour toucher les grands pays tiers comme les États-Unis (25 % des volumes exportés), le Canada et l’Asie, Interloire va utiliser la plateforme web « Taste of France ». Ce site Internet, qui édite également un magazine assure la promotion des produits gastronomiques et des vins français à l’étranger. La période de diffusion s’étalera de septembre à novembre.

Directrice de la Cave des Producteurs de vin de Montlouis (Indre-et-Loire), Emeline Hascoët est en phase avec les objectifs de la campagne d’InterLoire. « Toute communication est bonne à prendre, commente-t-elle. Nous avons besoin de soutien après cette période difficile et au moment crucial des foires au vin d’automne. »

Les résultats de la campagne publicitaire diront si les vins du Val de Loire s’accordent aussi aux espoirs des viticulteurs.

Le nouveau visuel de la campagne de communication sera diffusé en affichage, en publication presse et sur les réseaux sociaux.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn