Cliquez iciCliquez iciCliquez ici

Le maillage territorial mute en maillage numérique

numérique

Photo ©iStock

Alors que la 2e édition des Human Tech Days s’est terminée à la mi-février, la Région Centre-Val de Loire annonce travailler à un programme de médiation et d’accompagnement au numérique. Le but ? Rendre le digital accessible à tous, partout, grâce à la pédagogie.


Mame et le HQ à Tours, le Lab’O à Orléans, le Fab Lab Houdin de Blois… En Centre-Val de Loire, plusieurs lieux sont aujourd’hui entièrement dédiés au digital et à ses techniques. Les entreprises du territoire s’y intéressent également ; certaines sociétés, comme Worldline, et certaines écoles, comme la Wild Code School présentes à Tours, Blois et Orléans, s’y implantent même pour se développer. Aussi, Tours regroupe l’une des plus grandes forces de frappe française en termes de e-sport (jeux en ligne), avec la présence de Solary et de son réservoir à champions. Toutes ces entités forment, ensemble, une véritable communauté numérique territoriale. Si bien qu’en Centre-Val de Loire, on compte quelques 4 650 entreprises du numérique, principalement dans le Loiret et l’Indre-et-Loire, et plus de 20 000 emplois.

La Région a ainsi été la première à se doter d’un Conseil régional du numérique (CR’Num), en 2017, et elle demeure actuellement la seule à avoir effectuer cette démarche en France. Ce fameux conseil travaille notamment sur le développement de la French Fab qui permet de faciliter l’arrivée du numérique dans les process industriels des entreprises ; mais aussi d’aider les élus locaux dans leurs décisions en lien avec le digital. « L’idée est de faire du Centre-Val de Loire une région en réseau, qu’elle soit reconnue en avance de phase sur le développement numérique du territoire, lance François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire. On souhaite devenir une terre d’accueil pour les créateurs et les développeurs du numérique dans les inventions du monde de demain. » La collectivité a ainsi versé « 131 millions d’euros aux départements de son territoire » afin d’installer la fibre, partout, « dans des délais resserrés ».

Inclure tous les usagers

Car l’enjeu est de taille : il s’agit de répondre aux diverses problématiques des usagers. Et elles sont multiples : relations humaines, accès aux services, transformation des métier, place de la citoyenneté… Pour la Région Centre-Val de Loire, l’humain doit être le cœur de la société numérique et cette société doit apporter plus de démocratie et de mieux vivre ensemble. Actuellement, 70 espaces numérique sont ouverts sur le territoire. Ils permettent aux personnes non-connectées au réseau, voire déconnectées du monde digital, de s’y intéresser et de s’y essayer : 200 000 habitants du Centre-Val de Loire ont bénéficié d’un Visa Internet, dispositif de découverte de l’ordinateur, d’Internet et de sa pratique. « La dimension de l’inclusion est centrale, précise-t-on à la Région. Il faut aider les seniors exclus du numérique, mais aussi la jeunesse qui pratique le numérique mais n’en a pas forcément pleinement conscience. » A l’heure où les écrans fleurissent partout et dès le plus jeune âge, il existe peu de pédagogie sur l’utilisation des outils numériques. Un programme de médiation et d’accompagnement pourrait d’ailleurs être testé dans quelques territoires régionaux. L’objectif, à terme, est de développer une politique autour des usagers afin qu’ils ne soient pas hors du monde numérique et de plus en plus hors des relations humaines classiques. Pour réaliser une carte grise, pour payer ses impôts, pour effectuer des démarches administratives, il faut désormais pouvoir se connecter et utiliser Internet. Pour aller plus loin dans la démarche des espaces numériques, la Région Centre-Val de Loire souhaite œuvrer avec la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et encore avec la Caisse d’allocations familiales (CAF) afin de trouver des solutions pertinentes à l’accès au numérique pour tous. « Le numérique est une marche de l’humanité vers d’autres modes de vie, estime François Bonneau. Pour ne pas aborder les mutations avec peur, on doit aider les usagers. »

Par Claire Seznec 

Human Tech Days, et de 3 !

Du 6 janvier au 15 février 2020 s’est tenu la 2e édition des Human Tech Days dans toute la région. Conférences, ateliers et rencontres sur le thème du numérique, du e-commerce, de l’éthique dans le digital, de la cité connectée et encore du numérique chez les adolescents se sont déroulés, attirant de nombreux professionnels mais aussi le grand public. Pour cette 2e édition, donc, le nombre de visiteurs a largement augmenté par rapport à l’année précédente, si bien que la Région a d’ores et déjà annoncé qu’une 3e édition va être lancée, en 2021. Cette fois, pour le grand public, une nouveauté pourrait être créée, histoire de mieux comprendre le jargon des pros du monde digital…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur linkedin
LinkedIn